Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

Journée internationale d’action : Debout pour Larung Gar

19 octobre 2016

13 octobre 2016 – En réponse aux démolitions et évacuations qui ont lieu à l’Institut bouddhiste de Larung Gar, les supporters canadiens du Tibet se joignent à un effort international, lors de la Journée internationale d’action, le mercredi 19 octobre 2016. Cette journée vise un effort collectif de la part des gouvernements internationaux afin d’arrêter l’expulsion des résidents et des étudiants de Larung Gar et d’assurer que les Tibétains puissent jouir de leur liberté de la religion.

Contexte:

En juillet 2016, des démolitions de large échelle des résidences de moines et de nonnes ont commencé, dans l’une des institutions monastiques les plus grandes au monde : Larung Gar. Le complexe se trouve au Tibet Oriental (Ch : Préfecture tibétaine autonome, dans la province de Sichuan) [1]. L’ordre de réduire la taille de l’institution de moitié, jusqu’à 5000 résidents, a été annoncé lors de la 6e Conférence de travail sur les régions tibétaines du Gouvernement central, ainsi que lors de la rencontre nationale sur les affaires religieuses [2].

Les démolitions de Larung Gar ont causé beaucoup de peine aux résidents ainsi qu’à la population du Tibet. Trois nonnes tibétaines se sont suicidées à Larung Gar en signe de protestation contre les démolitions massives. Deux d’entre elles, Rinzin Drolma et Tsering Drolma ont laissé des notes qui mentionnent les démolitions et le “harcèlement” du gouvernement. On a rapporté une autre tentative de suicide mais “d’autres personnes sont intervenues et l’ont sauvée” [3].

Une deuxième institution bouddhiste du Tibet Oriental, Yachen Gar, est aussi menacée. Depuis avril 2016, environ 1000 nonnes ont été forcées de quitter l’institution et de retourner dans leurs familles. Elles étaient toutes des nonnes de la Région autonome du Tibet (RAT); les ordres d’évacuation sont venus de la part des dignitaires du RAT et non pas des autorités locales [4].

Au-delà de la destruction des résidences et l’expulsion des étudiants, les autorités sont en train d’accroitre la surveillance et d’introduire des procédures de contrôle des entrées. Ceux qui sont soupçonnés de partager des images et de l’information avec l’extérieur sont enquêtés par les autorités [5].  De nouveaux comités de gestion sont formés, dans ces institutions religieuses, formés en grande partie de représentants du gouvernement.

Une telle interférence dans les affaires religieuses du Tibet est contraire au droit international en matière de droits humains et aussi à la Constitution de la Chine et à sa loi sur l’autonomie régionale [6].

Que demandons-nous?

·       Un arrêt immédiat des démolitions aux instituts bouddhistes de Larung Gar et de  Yachen Gar.

·       Un arrêt immédiat des expulsions des résidents et des étudiants de ces instituts.

·       L’annulation de l’ordre selon lequel Larung Gar sera dirigé par des fonctionnaires du gouvernement chinois plutôt que par des chefs religieux.

·       L’accès libre des diplomates étrangers à Larung Gar et Yachen Gar [7].

·       Des dates confirmées pour une visite du Haut Commissaire des droits humains en Chine et au Tibet, tel que convenu lors de l’examen périodique de la Chine aux Nations Unies, en 2013.

Le 19 octobre, répondez à notre appel!

Écrivez à votre député : Demandez à votre Membre du Parlement de s’informer auprès du Ministre des Affaires étrangères sur les actions prises par le Canada afin de soulever ses inquiétudes au sujet de Larung Gar auprès des autorités chinoises. Trouvez le contact de votre MP ici: http://www.lop.parl.gc.ca/ParlInfo/Compilations/HouseOfCommons/MemberByPostalCode.aspx?Menu=HOC

Participez aux vigiles de Toronto et Vancouver:  A Toronto le 19 octobre, 18:00-21:00, Nathan Phillips Square, Maririe de Toronto, 100 Queen St. W; A Vancouver le 19 octobre, 18:00-20:00, 750 Hornby Street, Vancouver, Colombie Britannique, V6Z 2H7.

Utilisez le hashtag:  #DeboutPourLarung Gar

Participez au tweet-blast: envoyez un message à l’Ambassade du Canada à Beijing @CanadaChine: “Soutenez la liberté de la religion au #Tibet. Mettez fin aux démolitions de l’Institut bouddhiste de Larung Gar. #DeboutPourLarungGar”

Ajoutez notre “Twibbon”: connectez vos comptez de médias sociaux à la campagne Larun Gar, en ajoutant le twibbon : http://twibbon.com/support/i-stand-with-larung-gar?fb_ref=Default

Notes (information supplémentaire):

1. La destruction continue à Larung Gar, avec au moins 600 bâtiments démolis jusqu’à maintenant http://www.rfa.org/english/news/tibet/demolition-07292016161347.html  

2. L’ordre du Compté Serta à propos du Monastère Larung Gar; Human Rights Watch, July 2016: https://www.hrw.org/news/2016/06/09/serta-county-order-larung-gar-monastery  

3. Une none tibétaine se suicide dans un complexe bouddhiste, dans la province chinoise Sichuan; plusieurs autres suicides ont lieu en signe de protestation contre la destruction du complexe Larung Gar, au Sichuan; Radio Free Asia, August 2016: http://www.rfa.org/english/news/tibet/tibetan-nun-commits-suicide-at-buddhist-complex-in-chinas-sichuan-province-08082016130313.html  | and http://www.rfa.org/english/news/tibet/suicides-08292016143614.html

4. Regardez cette vidéo émouvante de nonnes évacuées : https://www.savetibet.org/emotional-video-of-nuns-leaving-larung-gar-as-expulsions-continue-in-religious-winter/

5.         Les autorités chinoises empêchent le reportage des nouvelles de Larung Gar, pendant que les démolitions avancent; Radio Free Asia, août 2016: http://www.rfa.org/english/news/tibet/proceeds-08032016134518.html  

6. Constitution de la République populaire de la Chine, Article 36 (traduit en anglais) http://www.npc.gov.cn/englishnpc/Constitution/node_2825.htm  ; Loi sur l’autonomie régionale, article 11 (traduit en anglais) http://www.cecc.gov/resources/legal-provisions/regional-ethnic-autonomy-law-of-the-peoples-republic-of-china-amended  

7. La Chine refuse régulièrement l’accès au Tibet aux diplomates canadiens: http://tibet.ca/en/library/wtn/13548  





Événements à venir

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank