Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Le Canada peut, dans une atmosphère cordiale et constructive, demander au gouvernement chinois de résoudre la situation du Tibet. »

Le Comité Olympique refuse d’agir sur la liberté des media au Tibet

June 06, 2008

POUR DIFFUSION IMMEDIATE

Le 6 juin 2008

Le Comité Olympique refuse d’agir sur la liberté des media au Tibet

(Montréal) - La réunion de  clôture de l´Exécutive du Comité International Olympique se termine aujourd’hui sans aucun progrès sur les opinions mises en place par les Tibétiens et ceux qui font campagne  pour eux, sur le manque du liberté au Tibet  et les répercussions négatives qu’auraient  le passage de la torche Olympique au Tibet.  L´entrée de la flamme au Tibet est prévue dans  cinq jours, pour le 11 juin. Les journalistes ont été refusés l´accès aux régions Tibétaines depuis fin mars.

Les groupes de support aux Tibet ont fait savoir au IOC lors de la réunion d´Athènes leur soucis auprès du parcours de la flamme au Tibet, qui pourrait encourager une plus grande répression suite aux protestes récentes et aux manifestations qui ont eu lieu dans la région en mars et qui provoqueraient probablement une intervention de la force armée.

« Nous sommes choqués de constater que le IOC insiste aveuglement à faire parader la flamme à travers le Tibet alors que cette région subie une tension si forte que les journalistes non même pas le droit d´y accéder pour prendre compte des événements.  En refusant de retirer la flamme du traject parmis le Tibet, le IOC endosse la répression du gouvernement Chinois et provoque plus de brutalité de la part des autorités Chinoises qui sont déterminées reprimer toutes protestations lors du passage de la flamme" », dit Dermod Travis, directeur du Comité Canada Tibet.

La situation au Tibet reste critique car les protestations continuent et des milliers de personnes sont toujours emprisonnés ou disparues à la suite de l´intervention brutale du gouvernement Chinois lors du soulèvement au Tibet en mars et avril. Les Tibétains sont soumis à des intimidations et des répressions violentes de la liberté religieuse et d´autres libertés car les autorités Chinoises effectuent des contrôles porte par porte, des détentions, et ce qu’on pourrait qualifier comme de la rééducation « patriotique » et forcent les Tibétains á démontrer d´autres formes de « patriotisme ».
 
Tout dernièrement le 28 mai, 3 religieux ont été arrêtés et un manifestant de 21 ans a été la cible des forces de sécurité au Tibet de l´Est,  à la suite de ces événements au moins 6 manifestations faites par des religieux ont eu lieu en mai dans cette région. Et plus de 80 arrestations on été faites. « Que le IOC autorise la flamme Olympique, un symbole qui théoriquement appartient au peuple du Monde, de traverser le Tibet sans même s´insurger sur la liberté des medias est honteux » a dit Travis. « Cet année la flamme Olympique représente souffrances et carnage pour le peuple Tibétain et il et honteux qui le IOC semble aussi désireux que le gouvernement Chinois de cacher au reste du monde la situation en Tibet ;  ne demandant même pas le libre accès aux médias. »

A travers le monde les Tibétains et leurs supporteurs font pression sur les 15 membres de l´exécutive du IOC de retirer au Comité d ‘Organisations des Jeux  Olympiques de Beijing l´autorisation de porter la flamme Olympique á travers le Tibet qui est prévue de commencer le 11 Juin  a Gyalthang dans la Province de Yunnan dans la région de Kham et plus tard  du 18  ou 19 Juin au 23 Juni a Lhasa et les villes de la région de Amdo,  actuellement Qinghai.
 
- 30 -
 
Pour plus d’informations :
Dermod Travis                                                   
Canada Tibet Committee                                   
514.487.0665                                        
 

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank