Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

SECRET : Le Comité Canada Tibet publie des documents du dossier canadien sur le Tibet

January 27, 2009

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate
 
SECRET : Le Comité Canada Tibet publie des documents du dossier canadien sur le Tibet
 
(Montréal, le mardi, le 29 janvier 2009) – Le Comité Canada Tibet a publié aujourd’hui soixante-six pages de documents déclassés du gouvernement fédéral, y compris un avis juridique de 1950 émis par le ministère des Affaires étrangères concluant que, d’un point de vue du droit international, le Tibet réunissait les conditions prescrites pour être reconnu en tant qu’État indépendant, au moment de son invasion par les forces chinoises.
 
« Peu importe le zèle avec lequel le gouvernement chinois tente de réécrire l’histoire 50 ans après le Soulèvement national tibétain, l’histoire ne sera pas effacée, dit Dermod Travis, directeur exécutif du Comité Canada Tibet. Le comble de l’absurdité est que le gouvernement chinois a choisi de nommer la célébration de l’invasion militaire du 10 mars «Journée de l’émancipation du servage», alors que les rapports et mémoires du gouvernement Canadien annihilait à cette époque toute prétendue libération du peuple tibétain par la Chine qui envahissait le Tibet ».
 
Dans un mémoire adressé à Ottawa en novembre 1950, le Haut-Commissaire du Canada en Inde, Warwick Chipman, déclarait «…si la Chine possédait le Tibet,…elle n’aurait nul besoin d’y envoyer une armée pour le conquérir. Nul doute que l’envoi d’une armée est l’aveu même que la question n’est pas d’ordre national. »
 
Cinq jours plus tard, le ministère canadien des Affaires étrangères diffusait un avis juridique portant sur le statut international du Tibet. Cet avis, contenu dans un mémoire de 1950, faisait état de la déclaration suivante : « La question est de savoir si le Canada doit considérer le Tibet comme un État indépendant, un État vassal de la Chine ou une partie intégrante de la Chine. Il apparaît que la revendication de la Chine de sa souveraineté sur le Tibet n’est pas fondée. Sur la base de faits vérifiables, il semble que la suzeraineté chinoise, qui a peut-être existé avant 1911 bien que mal définie, n’ait été que pure fiction. De fait, durant les 40 dernières années, le Tibet a contrôlé ses propres affaires intérieures et extérieures. Au vu de cette situation, mon opinion est que le Tibet réunit, d’un point de vue du droit international, les conditions prescrites pour être reconnu en tant qu’État indépendant. »
 
« L’histoire du Tibet ne sera pas effacée, dit Dermod Travis. Bien que les Tibétains soient toujours forcés aujourd’hui par le gouvernement chinois à suivre les campagnes d’éducation patriotique, le peuple tibétain continuera de résister à toute tentative d’extinction de leur histoire, de leur culture et de leur esprit. »
 
Comme la Légation canadienne de Chungking en Chine en informa Ottawa en 1944, « il ne fait aucun doute que la Chine est officiellement déterminée à «ingurgiter» le Sinkiang, le Tibet, la Mongolie extérieure, le Kansu et le Sikang, quelles que soient les opinions et les sentiments des populations vivant dans ces régions. Et la Légation d’ajouter, les Chinois ne considèrent pas comme étant un véritable acte d’agression leur tentative d’obliger les Tibétains à accepter qu’eux-mêmes et leur pays se retrouvent incorporés à la Chine et en fassent partie intégrante ».
 
Les documents préparés entre 1944 et 1969, et publiés sur le site du Comité Canada Tibet (www.tibet.ca), comprennent des mémoires mettant à jour la position du gouvernement canadien sur l’agression militaire de la Chine dans cette région, un document de la Défense nationale de 1950 intitulé «L’importance stratégique du Tibet», ainsi qu’une lettre datant de 1961 écrite par sa Sainteté le Dalaï Lama au Premier Ministre John Diefenbaker.
 
- 30 -
 
Pour plus d’information:
Dermod Travis
CTC
514.487.0665 / dermod@tibet.ca

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank