Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

Situation à Kirti : Appel du Dalaï Lama

April 15, 2011

Communiqué du XIVème Dalai Lama 15 Avril 2011

http://www.dalailama.com/news/post/663-appeal-by-hh-the-dalai-lama

La situation qui prévaut actuellement au monastère de Kirti, à Ngaba, dans le nord-est du Tibet, est très sombre en raison de la confrontation entre les forces militaires chinoises et les Tibétains. Le monastère, qui compte environ 2 500 religieux, est complètement encerclé par les forces armées chinoises, qui empêchent l’approvisionnement du monastère en alimentation et autres fournitures vitales.

Les Tibétains de la région, craignant que ce siège du monastère de Kirti soit un prélude à la détention à grande échelle des moines, ont encerclé les soldats qui font le blocus du monastère et ont encombré les routes de manière à empêcher les camions et les véhicules chinois d’entrer ou de sortir de Kirti.
Le blocus chinois du monastère de Kirti a commencé le 16 mars 2011, quand un jeune moine tibétain du monastère s’est tragiquement immolé pour marquer le troisième anniversaire des manifestations pacifiques généralisées qui ont secoué le Tibet en 2008. Au lieu d’éteindre le feu, la police a battu le jeune moine, ce qui a été l’une des causes de sa mort tragique. Cet acte a créé un ressentiment considérable parmi les religieux, qui a abouti à ce blocus massif du monastère de Kirti.

Je suis très préoccupé par cette situation qui, si on la laisse continuer, peut devenir explosive, avec des conséquences catastrophiques pour les Tibétains de Ngaba.

Prenant en compte ces considérations, j’exhorte les moines et les laïcs tibétains de la région à ne rien faire qui puisse être utilisé comme un prétexte par les autorités locales pour exercer une répression massive sur eux.

Par ailleurs, je presse instamment la communauté internationale, les gouvernements du monde entier, les organisations internationales non gouvernementales, de persuader les autorités chinoises à faire preuve de retenue face à cette situation.

Au cours des six dernières décennies, l’utilisation de la force comme principal moyen de régler les problèmes au Tibet n’a fait que renforcer les injustices et le ressentiment du peuple tibétain. Je lance donc un appel aux dirigeants chinois à adopter une approche réaliste et de répondre aux doléances légitimes des Tibétains avec courage et sagesse, et à s’abstenir de recourir à la force pour régler cette situation.

Le Dalaï Lama
Le 15 avril 2011
Traduction en français revue par le Bureau du Tibet, Paris, le 18 avril 2011.

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank