Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

Le Comité Canada Tibet lance un appel à la Commission canadienne pour l’UNESCO afin d’arrêter la destruction du Barkor, la partie ancienne de la ville de Lhassa

May 30, 2013

Montréal, le 30 mai 2013 – Dans une lettre envoyée cette semaine, le Comité Canada Tibet a sollicité l’intervention de la Commission canadienne pour l’UNESCO afin d’arrêter la construction d’un centre commercial et d’un stationnement souterrain dans la partie ancienne (Barkor) de la capitale tibétaine, Lhassa.

 ‘Une fois les anciens bâtiments du Barkor détruits, ils seront perdus à jamais’ a affirmé Carole Samdup, Directrice exécutive du Comité Canada Tibet. ‘La communauté internationale a la responsabilité de s’assurer que cette tragédie n’arrive pas’.

Le Comité sur le patrimoine mondial de l’UNESCO se réunira à la mi-juin, au Cambodge. Le Canada ne siège pas au Comité mais est l’un des members de l’UNESCO.

Dans sa lettre, le Comité Canada Tibet demande à la Commission canadienne pour l’UNESCO d’envoyer une déclaration au Comité sur le patrimoine mondial afin d’exprimer son inquiétude et de demander l’envoi d’une mission indépendante d’enquête à Lhassa.

En 2004, la Chine s’était formellement engagée envers l’UNESCO à respecter et à protéger l’héritage architectural et culturel du Tibet, incluant la partie ancienne de la ville de Lhassa (le Barkor). Des sections de cette partie de la ville existent depuis 1300 ans et le Barkor accueille le Temple Jokhang, l’un de plus importants lieux de culte du Tibet.

----

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank