Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Nous, les Tibétains, aspirons à une autonomie légitime et véritable, un arrangement qui permettrait aux Tibétains de vivre au sein de la République populaire de Chine. »

Lettre du CCT au Haut Commissaire de l’Afrique du Sud (Ottawa) au sujet du refus du visa du Dalai Lama

September 05, 2014

5 Septembre, 2014 

Son Excellence Membathisi Mdladlana
Haut Commissaire de l’Afrique du Sud au Canada
Haut Commissariat de l’Afrique du Sud
15 Sussex Drive
Ottawa, ON  K1M 1M8

Votre Excellence,

L’histoire de la lutte pour la liberté, la démocratie et les droits humains en Afrique du Sud a été une inspiration pour des millions de personnes partout dans le monde. En fait, de nombreux Canadiens ont manifesté en soutien à votre lutte et ont célébré avec vous le démantèlement de l’apartheid et la libération de Nelson Mandela.

Lorsque Mandela et DeKlerk ont été honorés avec le Prix Nobel, en 1993, cela représentait l’espoir qu’un meilleur monde était bel et bien possible.

J’ai donc été profondément navrée d’apprendre, cette semaine, que votre gouvernement avait refusé le visa d’entrée au Dalai Lama, lui-même un lauréate du Prix Nobel.

Pour les amis et supporters du Comité Canada Tibet – et, je crois, pour beaucoup de Canadiens – cette nouvelle est venue montrer combien l’Afrique du Sud est loin du pédéstal d’honneur dont elle a jadis joui.

La lutte pour la liberté en Afrique du Sud n’aurait pas été un succès sans le soutien et la dédication de la communauté internationale. Votre Excellence, le peuple tibétain a, lui aussi, lutté pendant des décénies contre une grande puissance. Tout comme les Sud-Africains autrefois, le peuple tibetain a besoin de la solidarité des autres pour garder son espoir; il puise sa force du fait qu’il n’est pas seul dans sa lutte.

Mandela lui-même avait déclaré que  “…être libre ne signifie pas seulement se libérer de ses chaînes, mais vivre d’une manière qui respecte et aggrandit la liberté des autres”. Ainsi, nous croyons que l’Afrique du Sud devrait exercer sa souveraineté non pas en refusant le visa au Dalai Lama, mais en le lui accordant. Le fait d’accueillir dans votre pays un lauréate du Prix Nobel et un porte-parole de la non-violence montrerait au monde entier que l’Afrique du Sud est vraiment devenue un symbole de la justice, tel que nous l’avons autrefois considérée. 

Cordialement,

Carole Samdup, Directrice générale

 

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank