Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Le Canada peut, dans une atmosphère cordiale et constructive, demander au gouvernement chinois de résoudre la situation du Tibet. »

Élections fédérales canadiennes 2015: Les partis de l’opposition soutiendraient le renouvèlement du dialogue sino-tibétain

October 12, 2015

#JeVoteTibet 

Élections fédérales canadiennes 2015

Les partis de l’opposition soutiendraient le renouvèlement du dialogue sino-tibétain

 
 

Montréal, le 13 octobre 2015 – Chacun des quatre partis de l’opposition canadienne  soutiendrait le renouvèlement du dialogue sino-tibétain, s’ils étaient élus lors de l’élection fédérale de la semaine prochaine. Le Parti Conservateur, présentement au pouvoir, a refusé de participer à notre sondage.

Tous les quatre partis qui ont répondu à notre sondage ont aussi affirmé qu’ils rencontreraient Sa Sainteté le Dalai Lama et les représentants de l’Administration Centrale Tibétaine, lors de leurs visites au Canada. [1]

Le Parti Vert soutient ouvertement l’Approche par la voie médiane du Dalai Lama pour une résolution pacifique de la situation au Tibet, tandis que le Bloc Québécois et le NPD soutiennent “l’autonomie” pour le Tibet, au sein de la Chine. Le Parti Libéral n’a pas exprimé sa position sur le statut politique du Tibet, au-delà de son emphase sur un “dialogue constructif”. [2]

Tous les partis rejettent l’interférence de la Chine dans le processus de succession des chefs spirituels tibétains, avec l’exception du Parti Libéral, qui n’a pas directement répondu à la question.

“Les Canadiens s’intéressent au Tibet et s’en soucient,” a affirmé Carole Samdup, Directrice générale du Comité Canada Tibet. “L’engagement public de la part des partis politiques de soutenir la cause tibétaine va influencer la façon dont des milliers de canadiens partout au pays voteront le 19 octobre.”

Les réponses compilées ci-dessous sont reproduites telles que reçues, sans modifications. La traduction des réponses au questionnaire a été réalisée par des bénévoles du Comité Canada Tibet et le CCT assume la responsabilité des éventuelles erreurs qui pourraient y figurer. Le Parti Libéral du Canada a envoyé ses réponses dans les deux langues officielles du Canada; Le Bloc Québécois a répondu en français seulement; le Parti Vert et le NPD ont répondu en anglais seulement.

Le CCT est une organisation non-partisane et ne soutient aucun parti politique en particulier. [3]

 ░░░░░░░

Notes:

[1] Le CCT note que chacun des chefs de parti a déjà rencontré le Dalai Lama au moins à une occasion. Deux chefs politiques - Elisabeth May and Tom Mulcair – ont personnellement rencontré Sikyong Dr. Lobsang Sangay depuis son élection en 2011 en tant que chef politique tibétain.

[2] Les partis ont eu à leur disposition des documents de présentation de l’Approche par la voie médiane.

[3]  www.tibet.ca 

 

ÉLECTIONS 2015: RÉPONSES AU SONDAGE SUR LE TIBET

 BQ = Bloc Québécois; PCC = Parti Conservateur du Canada; PVC = Parti Vert du Canada; PLC = Parti Libéral du Canada; NPD = Nouveau Parti Démocratique du Canada


Question 1: Est-ce que [parti] appuie un dialogue ouvert et sans pré-conditions, qui mène à des négociations entre le Gouvernement chinois et les envoyés du Dalai Lama, afin de trouver une solution pacifique à la question du Tibet?

BQ      Oui. Le Bloc Québécois se range derrière le Dalai Lama et les Tibétains dans leur désire d’autonomie et de liberté. Tout processus lancé de bonne foi afin de trouver une solution satisfaisante pour le peuple tibétain aura l’appui du Bloc Québécois.

PCC    Pas de réponse

PVC    Oui. Tel qu’affirmé par Elizabeth May dans la Chambre des Communes: “Les gens au Tibet vivent une crise. Dans les mots de S.S. le Dalai Lama ‘Nous devons trouver une solution pacifique pour avancer’”. Le Parti Vert soutient un dialogue sans pré-conditions qui mènerait à des négociations entre le Gouvernement chinois et les envoyés du Dalai Lama afin de trouver une solution pacifique au problème tibétain. Le Canada doit parler ouvertement avec la Chine de l’oppression du peuple tibétain.

PLC    Le Parti libéral du Canada a toujours été un ardent défenseur des droits de la personne en Chine et au Tibet et il continuera de prôner le respect des droits de la personne et des droits civils. Nous encourageons fortement le gouvernement chinois à collaborer avec le peuple tibétain de manière constructive dans le but de régler la question tibétaine en respectant intégralement les droits de la personne, le droit international et l’identité culturelle du Tibet.

NPD    Oui, le NPD a proposé une motion parlementaire en2007, appellant la RPC et le gouvernement tibétain en exil à continuer à s’engager dans un “dialogue qui vise l’avenir et qui apporterait des solutions pragmatiques qui respectent le cadre de la Constitution chinoise, l’intégrité territoriale de la Chine et les aspirations du peuple tibétain pour un Tibet unifié et véritablement autonome.”

Question 2 : Est-ce que [parti] appuie l’Approche de la Voie Médiane du Dalai Lama, basée sur une vraie autonomie du people tibétain au sein de la constitution de la République Populaire de Chine?

BQ      Oui, Le Bloc Québécois appui le peuple tibétain dans sa quête d’autonomie et souhaite une solution à leur satisfaction. Le Bloc Québécois se range donc derrière cette proposition du Dalai Lama.

PCC    Pas de réponse

PVC    Oui, le Parti Vert soutien sans équivoque l’Approche par la voie médiane du Dalai Lama, basée sur une véritable autonomie pour le peuple tibétain, dans le cadre de la Constitution de la RPC. Le peuple tibétain a besoin de liberté et cette approche est une voie pleine de sagesse vers ce but.

PLC    Oui, nous encourageons le gouvernement chinois à entamer un dialogue constructif avec les instances politiques tibétaines. C’est grâce au dialogue, et non pas à la confrontation, que nous parviendrons à mettre fin à la situation de violence qui prévaut au Tibet et dans les provinces voisines.

NPD    Oui, le NPD soutient les efforts du Dalai Lama pour une résolution du conflit, et son approche basée sur la non-violence, le compromis et le dialogue, ainsi que son désir de voir les Tibétains vivre librement et paisiblement dans un Tibet autonome, au sein de la RPC.

Question 3:  Est-ce que [parti] rejette l’interférence du Gouvernement chinois dans le processus de réincarnation du bouddhisme tibétain, comme étant une violation du droit à la liberté de religion reconnu au niveau international?

 BQ      La tentative de contrôle du processus de réincarnation du bouddhisme tibétain par le gouvernement chinois dans le but de contrôler le prochain Dalai Lama est une ingérence inacceptable dans la vie religieuse et spirituelle des Tibétains.

PCC    Pas de réponse

PVC    Oui, le Parti Vert croit que l’interférence du Gouvernement chinois dans le processus de réincarnation bouddhiste est une violation du droit du peuple tibétain à la liberté de la religion. Tel qu’affirmé par Heiner Bielefeldt, le Rapporteur spécial des Nations Unies pour la liberté de la religion et de croyance: “La Chine, en essayant d’interférer dans la réincarnation, afin d’exercer son autorité et contrôle, est “réellement en train de détruire l’autonomie des communautés religieuses, d’empoisonner la relation entre les différents sous-groupes, de créer des schismes et de monter les gens les uns contre les autres.”

PLC    Oui, nous demeurons préoccupés face à la situation des droits de la personne au Tibet, et ce, sur de nombreux plans, qu’il s’agisse de la répartition des ressources ou de la liberté d’expression. Nous avons déployé des efforts diplomatiques afin d’aborder la question des droits de la personne avec les plus hautes instances chinoises. Nous aimerions que la Chine renforce son rôle de membre actif de la communauté internationale et qu’elle respecte davantage les droits de la personne.

NPD    Oui, le processus bouddhistes tibétain de réincarnation et de sélection des lamas réincarnés regardent les bouddhistes tibétains, et ne tient pas des règlements gouvernementaux. Le NPD a demandé au Gouvernement chinois de respecter la liberté de la religion et d’association des Tibétains.

Question 4: 4. Dans l’exercice de servir les intérêts des Canadiens à Ottawa, est-ce que les représentants du [parti] : (a)Rencontreraient Sa Sainteté le Dalai Lama, s’il visitait le Canada et qu’il demandait une telle rencontre et (b)Rencontreraient les représentants de l’Administration Centrale Tibétaine, élue démocratiquement et basée en Inde? Est-ce qu’ils rencontreraient son chef politique (Sikyong), s’il visitait le Canada et qu’il demandait une telle rencontre?  

BQ      Oui, Le Bloc Québécois et son chef, M. Duceppe, seraient très heureux de répéter l’expérience et de rencontrer de nouveau sa Sainteté le Dalai Lama ou les représentants de l’Administration Centrale Tibétaine.

PCC    Pas de réponse

PVC    Absolument. Mme Elizabeth May, Chef du Parti Vert, a rencontré S.S. le Dalai Lama à plusieurs reprises et sera toujours ouverte à le rencontrer de nouveau.

Le Parti Vert serait honoré de rencontrer des représentants de l’Administration Centrale Tibétaine, démocratiquement élue et basée en Inde, incluant son chef politique (Sikyong), lors de leurs visites au Canada, s’ils demandent une telle rencontre.

 PLC    Oui, Le Parti libéral du Canada est fier d’avoir aidé Sa Sainteté le Dalaï-Lama à devenir le cinquième citoyen honoraire du Canada. Le premier ministre libéral Paul Martin fut le premier Premier ministre canadien à rencontrer Sa Sainteté, et un gouvernement libéral perpétuera cette fière tradition d’engagement. Les libéraux sont reconnaissants d’avoir pu rencontrer le Sikyong du peuple tibétain, le Dr Lobsang Sangay, lorsqu’il s’est présenté devant le Sous-comité sur les droits internationaux de la personne en février 2013. Un gouvernement libéral se réjouira à la perspective de poursuivre un tel engagement avec le Sikyong.

NPD    Oui, le NPD connait et respecte le statut du Dalai Lama en tant que lauréat du Prix Nobel de la Paix et l’un de seulement cinq citoyens honorifiques du Canada; son leadership religieux et personnel du peuple tibétain et des bouddhistes tibétains de partout au monde; et son engagement et efforts enver

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank