Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

COP21: L'action climatique au Tibet doit être une préoccupation centrale pour le Gouvernement du Canada

November 23, 2015

Conférence sur le climat de Paris 2015 (COP 21)

ACTION CLIMATIQUE AU TIBET DOIT ÊTRE UNE PRÉOCCUPATION CENTRALE POUR LE GOUVERNEMENT DU CANADA

 Citation: "Ce ne sont pas des questions politiques ou religieuses. Celles-ci sont, au fond, des questions qui se rapportent à la survie de l'humanité." Sa Sainteté le Dalaï Lama, citoyen honoraire du Canada, dans son message vidéo aux dirigeants mondiaux présents à la COP21: https://www.youtube.com/watch?v=iYBMLsc64HM

 

 

Montréal, le 23 novembre 2015 - Le Comité Canada Tibet a fait appel à la Ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique, Catherine McKenna, exhortant le Canada à inclure l'action climatique au Tibet comme l'une des préoccupations essentielles lors de la Conférence sur le climat de Paris 2015 (Conférence de l'ONU sur le changement climatique 2015) (COP21).

Le Tibet, souvent désigné comme le «toit du monde» ou «troisième pôle» de la terre, est le plus grand et le plus haut plateau du monde englobant la source des six plus grands fleuves de l'Asie qui se jettent dans les dix pays les plus densément peuplés au monde, avec un tiers de sa population. Le Tibet est le foyer de la troisième plus grande masse glaciale et de la plus grande source d'eau douce accessible sur la planète, des attributs qui représentent une cause commune entre les peuples tibétain et canadien.

Dans sa lettre du 18 novembre dernier, la CCT a également demandé que le ministre McKenna exhorte le gouvernement de la Chine à réévaluer ses politiques de développement économique en raison de leur impact sur le changement climatique au Tibet et sur les pays situés en aval de l'Asie.

 "Bien que le gouvernement de la Chine ne soit pas le seul responsable du changement climatique au Tibet, il est chargé de prendre les mesures nécessaires pour atténuer ses impacts,” dit Carole Samdup, Directrice générale du Comité Canada Tibet. "Cela inclut d'éviter les politiques qui exacerbent le problème comme l'exploitation minière non réglementée, le déplacement forcé de communautés nomades de leurs prairies, et la construction excessive de barrages sur les rivières."

Le Comité Canada Tibet a également souligné l'importance des droits humains dans le cadre de l'action climatique, ainsi que des limitations particulières imposées par le gouvernement de la Chine sur la liberté d'expression et d'accès à l'information au Tibet, qui nient effectivement aux communautés affectées le droit de parler en leur propre nom.

Le Comité Canada Tibet a recommandé que le gouvernement du Canada s'entretienne avec les représentants de l'Administration centrale tibétaine qui seront présents à la Conférence de Paris.

 -30-

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank