Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

M. Chan devrait instamment demander à rencontrer le Panchen Lama, l’enfant détenu par la Chine

June 02, 2000

Montréal, 2 juin 2000 : La communauté tibétaine du Canada et les défenseurs de la
cause tibétaine ont pressé le Premier ministre Jean Chrétien de demander instamment
aux autorités chinoises qu’elles permettent à M. Raymond Chan de rendre visite à
Gendhun Choekyi Nyima, le jeune prisonnier tibétain âgé de 11 ans. M. Chan,
Secrétaire d’État (Asie-Pacifique), dirige actuellement une délégation en Chine et au
Tibet.

Dans une lettre au Premier ministre, le Comité Canada Tibet a également
recommandé au gouvernement canadien de placer un moratoire sur l’envoi de
nouvelles délégations au Tibet jusqu’à ce que l’enfant soit libéré. Gendhun Choekyi
Nyima est détenu au secret par les autorités chinoises depuis le 17 mai 1995. Il venait
alors d’être reconnu par le Dalaï Lama comme la réincarnation du 11e Panchen Lama.
Or, cette désignation revêt une grande importance politique. Nul ne connaît le lieu ni
les conditions de détention de l’enfant.

Le Comité Canada Tibet s’est également déclaré déçu que la délégation, qui
comprend des parlementaires, n’ait pas jugé bon de rencontrer des défenseurs de la
cause tibétaine avant son départ.

« Le gouvernement et les parlementaires ont démontré un manque total d’empathie
envers les préoccupations de la diaspora tibétaine vivant au Canada » a déclaré
Thubten Samdup, président du Comité Canada Tibet. « Nous nous attendions à ce
que les parlementaires, en particulier, soient plus réceptifs à l’opinion vue des
Canadiens ».

Dans le passé, le Comité Canada Tibet avait également demandé que les délégations
soient accompagnées d’un traducteur tibétain indépendant et d’un observateur, ne
relevant pas du gouvernement, ayant une connaissance approfondie de la situation au
Tibet. Selon les défenseurs de la cause des droits humains au Tibet, l’envoi de
délégations pour des missions de pure forme dans une région aussi agitée revient
pratiquement à s’accommoder de la politique de la Chine au Tibet.

- 30 -

Pour information : Thubten Samdup, 514-867-6770 (cellulaire) ou Tenzin Jimpa (514)
483-4470.

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank