Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

En mémoire de Raymond Yee - Militant dévoué au Tibet et membre du conseil d’administration du Comité Canada Tibet

December 31, 2020

Vancouver, le 18 mars 2021. Nous avons le profond regret d’annoncer la perte tragique de Raymond Yee, membre de longue date du conseil d’administration, décédé subitement le 15mars 2021, à Vancouver. Le conseil d’administration, l’équipe et la communauté de partisans du Comité Canada Tibet (CCT) sont profondément attristés par la nouvelle. Nous présentons nos sincères condoléances à Janet, l’épouse de Ray, à ses trois enfants et aux membres de sa famille élargie.

Ray a été profondément marqué par ses rencontres avec des Tibétains, lors d’un voyage en Chine, en Inde et au Népal, au début des années 1990. De retour au Canada, il est devenu membre du CCT, en 1994. Depuis, il a assumé diverses responsabilités au sein de l’organisation. Il s’est joint au conseil d’administration en 2007 et, à ce titre, il a contribué à l’initiative de réinstallation au Canada de 1 000 Tibétains vivant en Inde.

Le dévouement de Ray à la cause tibétaine était évident dans son discours public à l’occasion de la Journée internationale des droits de la personne en décembre 2020. Soulignant l’importance d’un solide appui du Canada au Tibet, il a déclaré : « En tant que Canadien d’origine chinoise, je serais très fier que le Canada puisse jouer un rôle central en encourageant et en appuyant le renouvellement du dialogue sino-tibétain ».

« Ray était un membre très apprécié de l’équipe du CCT. C’est un euphémisme que de dire qu’il nous manquera. Son travail et son soutien à la cause de la justice et des droits de la personne au Tibet sont un hommage aux valeurs profondément humanistes que nous avons tous vécues, qui se sont manifestées dans un lien actif avec le plein air et l’environnement physique, social et spirituel. L’approche tranquille de Ray nous manquera, ainsi que sa volonté de s’engager, d’être inlassablement présent, à travers les épreuves, afin de faire avancer notre objectif commun. Il n’arrive pas souvent que l’on puisse persister au fil du temps et renouveler son engagement et son soutien. Ray a apporté beaucoup d’atouts à notre cause, mais il en a toujours été modeste. C’est une qualité rare », a affirmé Samphe Lhalungpa, président du conseil d’administration du CCT.

Le directeur général du CCT, Sherap Therchin, a déclaré : « Ce fut un honneur d’avoir eu la chance de travailler avec Ray. Profondément préoccupé par la situation des droits de la personne au Tibet, il a aidé le CCT à promouvoir les droits de la personne et les libertés démocratiques du peuple tibétain. C’était l’âme la plus pure que j’aie rencontrée. J’ai toujours remarqué chez lui un sentiment de compassion, d’humanité et d’altruisme, dans toutes ses expressions et son travail. Il sera une inspiration constante pour moi, et sa mémoire m’encouragera à toujours donner la première place à l’humanité et à la compassion ».

Mati Bernabei, membre du conseil d’administration de Vancouver, se souvient de Ray comme d’un bâtisseur communautaire profondément compatissant qui a travaillé sans relâche pour faciliter des projets appuyant les individus et la communauté dans son ensemble. « Il était un ami de tous les membres du CCT et de la communauté tibétaine, et il était connecté aussi à d’autres groupes de défense des droits de la personne. Il a été au cœur du plaidoyer du CCT en faveur du Tibet, ainsi que des soins et du soutien des immigrants récemment établis en Colombie-Britannique, dans le cadre du Projet de réinstallation des Tibétains. Il faisait partie intégrante de la communauté tibétaine, avec sa famille. Ses enfants ont grandi en jouant au soccer et en participant aux festivals avec des enfants tibétains, en plus de participer à d’innombrables rassemblements et veillées en faveur des droits et libertés au Tibet. Ray a vécu au-delà du simple discours: il a vécu la vie de la construction participative de la communauté et de la défense de la justice sociale. Nous sommes dévastés par son décès ».

La vice-présidente du CCT, Luisa Durante, se souvient de Ray comme d’un être gentil et charmant. « Je suis reconnaissante d’avoir travaillé à ses côtés », a-t-elle déclaré. « Il a été un exemple de ce que c’est que de servir avec compassion, justice et paix. Son esprit nous accompagnera tout au long de notre travail ».

Pema Lektsog, membre du conseil d’administration du CCT à Calgary, a déclaré : « J’ai eu le plaisir de connaître Ray grâce à notre rôle au conseil d’administration du CCT. En tant que Tibétain, il était extrêmement inspirant de voir quelqu’un comme Ray - qui était si engagé et consacrait énormément de temps et d’efforts à la cause tibétaine. Ray a toujours été très collaboratif, respectueux, compatissant, patient. Il s’est porté volontaire au service des besoins du CCT, comme dans le cas de l’important travail qu’il a réalisé sur notre site web. Ray nous manquera profondément. Il a eu un impact très significatif sur moi et sur beaucoup, beaucoup d’autres qui ont eu le plaisir de le connaître. Nous n’oublierons pas son travail inlassable pour le Tibet! "

Nous nous souviendrons tous de Ray à la fois comme une personne hautement dévouée et compatissante, et comme notre ami. Il nous manquera beaucoup.

 

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank