Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

Commémoration du soulèvement de Lhassa dans un climat de répression accrue au Tibet

March 10, 2000

Le Dalaï Lama accuse les autorités chinoises de « génocide culturel ».

Montréal, le 10 mars 2000: Le Dalaï Lama a déclaré aujourd'hui que le Tibet connaît de
nouveau un climat d'intimidation, de coercition et de peur qui rappelle la Révolution
culturelle. Dans sa déclaration annuelle du 10 mars commémorant le soulèvement de
Lhassa en 1959, le chef des Tibétains a souligné des événements de l'an dernier -
dont six cas connus de décès en prison, l'expulsion de 1 432 moines et nonnes de
leurs monastères et le maintien en détention d'un enfant de 10 ans, Gendhun Choekyi
Nyima.

« Le dialogue bilatéral engagé par les gouvernements occidentaux, dont le Canada, n'a
pas produit les résultats escomptés » a déclaré Thubten Samdup, président du
Comité Canada Tibet. « Les autorités chinoises ont compris que l'attrait du marché
leur permet de violer de façon éhontée et en toute impunité les droits humains. Par
ailleurs, le dialogue discret que privilégie le Canada a coûté aux contribuables
canadiens des centaines de milliers de dollars pour de soi-disant mesures de
promotion des droits humains et des réformes judiciaires qui n'ont rien apporté de
concret aux Tibétains vivant sous l'occupation chinoise. »

La semaine dernière, le Comité Canada Tibet s'est joint à 10 autres organisations
canadiennes de défense des droits de la personne critiquant la stratégie du Canada
fondée uniquement sur le dialogue pour faire progresser les droits humains en Chine et
au Tibet. Les ONG ont pressé le Canada de condamner plus vigoureusement la Chine
en parrainant, comme par le passé, une résolution lors de la prochaine session de la
Commission des droits de l'homme de l'ONU à Genève. Les ONG ont également
demandé à rencontrer le Premier ministre, Jean Chrétien, pour faire valoir leur point de
vue.

En 1999, l'approche bilatérale adoptée par le Canada dans le cadre des relations avec
la Chine et le Tibet a été étendue, en plus des droits humains, au commerce et au
développement. Une entente sur l'adhésion de la Chine à l'OMC a été conclue en
novembre et l'ACDI a annoncé un projet de 5 millions de dollars pour la Région
autonome du Tibet en décembre. Ces initiatives ont été mises en place malgré les
conclusions d'une délégation canadienne envoyée au Tibet sous l'égide du ministère
des Affaires étrangères et du commerce international (Direction des enjeux humains et
mondiaux). Dans son rapport, la délégation reconnaissait qu'aucune stratégie n'était
appliquée pour accroître la participation des Tibétains à l'activité économique de la
classe moyenne de Lhassa malgré leur recul socio-économique par rapport aux Han.

« La répression accrue de l'expression culturelle et de la religion au Tibet, conjuguée à
un système de développement économique à deux vitesses fondé sur la race, sont les
deux composantes d'une campagne systématique dirigée par Beijing et destinée à
détruire le peuple tibétain » a poursuivi Thubten Samdup. « Dans un tel contexte, un
simple dialogue ne peut avoir d'effet. Une approche plus musclée s'impose. »

Le Dalaï Lama a été également très clair dans sa déclaration : « Nous assistons à la
tentative de détruire le noyau vital de la civilisation et de l'identité tibétaines. De
nouvelles mesures restrictives dans les domaines de la culture, de la religion et de
l'éducation, conjuguées à un afflux constant d'immigrants chinois au Tibet reviennent à
une politique de génocide culturel. »

Le 10 mars, les Tibétains et leurs supporters se rassembleront pour manifester devant
l'ambassade de Chine à Ottawa et devant les consulats ailleurs au Canada. Vous
trouverez des précisions ainsi que la déclaration intégrale du Dalaï Lama sur le site du
CCT (http://www.tibet.ca).

Information : Thubten Samdup - 514-867-6770 (cellulaire) ou Tenzin Kangsar-
514-935-0205 (cellulaire).

- 30 -

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank