Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

Un enfant célébrera son 10e anniversaire en prison

April 23, 1999

Montréal, le 23 avril 1999: Gendhun Choekyi Nyima, le 11e Panchen Lama du
Tibet, est aussi le plus jeune prisonnier politique au monde. Dimanche, le 25 avril, il
célébrera son 10e anniversaire dans un centre de détention inconnu au lieu de jouer
avec ses amis.

Gendhun Choekyi Nyima a été emmené de force le 17 mai 1995, alors qu’il n’avait que
6 ans. Il est détenu depuis lors avec sa famille. Nul ne sait où ils se trouvent, et nul n’a
la preuve qu’ils sont encore en vie. Plus de 80 personnes ont été arrêtées dans le
cadre de la campagne contre le Panchen Lama menée dans le Tibet occupé.

La semaine dernière à Toronto, Zhu Rongji, Premier ministre chinois, déclarait que la
Chine est régie par des lois. « Quelles sont ces lois qui permettent d’emprisonner un
enfant pour des motifs politiques » demande Thubten Samdup, président du Comité
Canada Tibet. « Même s’il y avait une raison légitime de le détenir, pourquoi n’y a-t-il
pas d’acte d’accusation et pourquoi ne lui a-t-on pas donné d’avocat ? Pourquoi aucun
observateur étranger n’a-t-il la permission de le voir ? Où est la loi ? »

Au Canada et dans le monde entier, les Tibétains célébreront cet anniversaire par des
vigiles, des manifestations et des activités culturelles. Le jour de l’anniversaire du
Panchen Lama, le Comité Canada Tibet inaugurera un nouveau site web, conçu
spécialement pour les enfants. Il contiendra un historique, des jeux, des puzzles, etc.
Son adresse : www.tibet.ca/panchenlama.

Le Canada participe également à une campagne d’envoi de cartes adressées au
président chinois Jiang Zemin et à Mary Robinson, Haut commissaire des Nations
unies pour les droits de l’homme. Le but de la campagne est de presser le
gouvernement chinois d'autoriser des observateurs indépendants à rencontrer le
Panchen Lama.

« En attendant, ajoute Thubten Samdup, le gouvernement du Canada doit imposer la
libération du Panchen Lama comme condition préalable à la poursuite des pourparlers
sur les droits de la personne avec la Chine.

Pour information : 514-870-6770
cantibet@tibet.ca
www.tibet.ca

Le Comité Canada Tibet est un organisme national à but non lucratif ayant pour
mandat de sensibiliser le public à la situation actuelle au Tibet.

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank