Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Le Canada peut, dans une atmosphère cordiale et constructive, demander au gouvernement chinois de résoudre la situation du Tibet. »

Gâteau d’anniversaire pour le Panchen Lama livré à l’Ambassade chinoise

April 25, 2007

(Ottawa, Mercredi, 25 avril 2007) – En l’honneur du 18e anniversaire du Panchen Lama, le Comité Canada Tibet a livré aujourd’hui un gâteau d’anniversaire à l’Ambassade chinoise à Ottawa dans l’espoir que l’ambassade le transmette de sa part, a déclaré la présidente de la branche d’Ottawa Alys Muckart.
 
Le Panchen Lama ou Gedchun Choekyi Nyima est considéré comme le plus jeune prisonnier politique au monde. En 1995, le gouvernement chinois a arrêté Gedchun Choekyi Nyima et sa famille deux mois après sa nomination comme réincarnation du Panchen Lama, le deuxième personnage le plus important dans la religion, la culture et la politique tibétaines après le Dalaï Lama. Panchen signifie « grand érudit » et Lama est un mot employé par les Tibétains pour designer un enseignant religieux. Historiquement, le Panchen Lama a joué un rôle crucial dans l’identification de la réincarnation du Dalaï Lama, et vice versa.
 
Gedchun Choekyi Nyima avait six ans au moment de son arrestation. L’endroit où il se trouve, ainsi que sa famille, est inconnu. Aucune entité internationale n’a à ce jour obtenu la permission du gouvernement chinois de visiter la famille, malgré des demandes répétées de gouvernements étrangers et d’officiels supérieurs de l’ONU, incluant le Haut Commissaire aux droits de l’homme. Peu après sa détention, le gouvernement chinois a installé Gyaltsen Norbu, un Panchen Lama ‘fantoche’, à sa place.
 
Des représentants d’Étudiants pour un Tibet Libre et un groupe symbolique de ses pairs canadiens, d’autres jeunes de 18 ans, ont accompagné le CCT pour livrer le gâteau. « Alors que la plupart des jeunes de 18 ans se préparent à choisir leur université, le Panchen Lama célébrera son anniversaire en détention chinoise”, a déclaré Muckart.
 
"Le Panchen Lama a tragiquement perdu son enfance, mais il n’est pas trop tard pour lui donner sa liberté” a dit Muckart. "Le gouvernement chinois ne peut plus se cacher derrière son affirmation que les parents du Panchen Lama sont responsables de sa détention prolongée puisqu’il a maintenant 18 ans. La Chine doit le relâcher."
 
Le gâteau a été choisi au hasard par un commis à la pâtisserie et est demeuré scellé et entre les mains d’un seul et même bénévole du CCT jusqu’à la livraison.
 
- 30 -
 
Pour plus d’information:
Dermod Travis, Directeur exécutif
514.487.0665
 

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank