Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

Le Comité Canada Tibet appuie l’engagement de principe du Premier Ministre envers la Chine

November 16, 2006

Montréal, le 16 novembre 2006 – Le Comité Canada Tibet (CCT) accueille avec
enthousiasme la déclaration du Premier Ministre Harper que le Canada ne laissera
pas tomber les valeurs de la société civile lorsqu’il traite avec la Chine. 

“Que la Chine ignore initialement le Canada à la CÉAP et son revirement apparent
étaient un comportement prévisible de la part de Beijing,” selon Luisa Durante du
Comité Canada Tibet. “Les tactiques d’intimidation du gouvernement chinois ont
entraîné certains gouvernements à plier indûment d’une manière qui a compromis
leurs efforts diplomatiques à long terme sur des questions autres que le commerce.”

“ Discuter avec la Chine de son dossier en matière de droits n’est pas simplement
une attente canadienne. C’en est une qui provient de principes internationalement
reconnus de droits de la personne. Jusqu’ici, le Premier Ministre a agi comme il le
devait en demeurant ferme. Nous le pressons d’exprimer un fort appui canadien à
une solution négociée à la question du Tibet quand et s’il rencontre Hu Jintao. Cela
devrait devenir une partie intégrante de la politique de relations internationales du
Canada.”

“Ceux qui se préoccupent de quelque distance dans les relations avec Beijing
devraient considérer ceci – c’est la propre conduite de la Chine, incluant son
occupation illégale du Tibet, qui est en grande partie responsable des tensions créées
avec d’autres membres de la communauté internationale. En second lieu, poursuivre
un programme commercial en excluant tout le reste ne fera que renforcer les attentes
de la Chine à l’effet qu’aucune critique significative ne sera exprimée. Ce n’est pas
une approche constructive, et cela entraverait les efforts futurs pour revenir à une
politique plus équilibrée.”

Dans les dernières années, le parlement a exprimé un appui important au Tibet
indépendamment des partis. En 2004, une majorité de députés a écrit au Premier
Ministre en faveur d’un effort de négociations entre le Tibet et la Chine, avant la
rencontre historique de Paul Martin avec le Dalaï Lama. La motion pour accorder au
Dalaï Lama la citoyenneté honorifique a été adoptée à l’unanimité. Plus récemment,
le Ministre Mackay a vigoureusement condamné le meurtre d’une nonne tibétaine
sans arme et la détention d’enfants qui fuyaient vers la frontière du Népal (captés sur
vidéo).

Le CCT demeure gravement préoccupé par la situation au Tibet, et par l’implication
d’entreprises canadiennes dans cette région. Bombardier, Nortel, et Power Corp
ont toutes été impliquées dans le chemin de fer au Tibet qui menace de détruire la
civilisation tibétaine. En même temps, l’arrivée de plusieurs compagnies minières
soulève des inquiétudes concernant la possibilité des communautés locales de
consentir librement et de véritablement bénéficier des opérations.

Luisa Durante
Comité Canada Tibet, Bureau national
Téléphone: (514) 487-0665, (514) 561-9578
Courriel: luisa@tibet.ca
Site internet: www.tibet.ca

 

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank