Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

Des manifestations nationales marquent la journée du soulèvement national tibétain

March 10, 2007

Des compagnies minières canadiennes sont ciblées par les groupes de défense des droits tibétains
 
(Ottawa et Vancouver, 10 mars 2007) – Des Tibétains et leurs supporters ont tenu des manifestations et marches autour du monde aujourd’hui pour commémorer la journée du soulèvement national tibétain. Cette année, la 48e commémoration était l’une des plus grandes manifestations depuis le soulèvement de 1959 à Lhassa, au Tibet, lorsque des dizaines de milliers de Tibétains se sont soulevés pour protester contre l’invasion et l’occupation illégales de leur pays par la Chine. Sur la colline parlementaire, les supporters se sont rassemblés pour démontrer leur accord envers une motion sur la cause Tibet-Chine et ont spécifiquement demandé aux compagnies minières canadiennes de se retirer immédiatement du Tibet.
 
« En 1959, nos grands-parents sont descendus dans les rues pour résister à l’occupation chinoise de notre terre et pour protéger Sa Sainteté le Dalaï Lama, » a dit Tsering Lama, porte parole d’Étudiants pour un Tibet libre Canada. « Nous tirons notre inspiration de leur résistance courageuse et sommes déterminés à ce que notre pays regagne sa liberté pour les générations futures de Tibétains ». Des Tibétains portant des drapeaux colorés, des banderoles et pancartes ont été rejoints par des députés des gouvernements provinciaux et fédéral et des milliers de supporters lors de rallyes dans les villes de Victoria, Vancouver, Calgary, Ottawa, et Toronto. Puisque des compagnies canadiennes sont au premier plan des efforts du gouvernement chinois pour exploiter les ressources traditionnelles du Tibet, les manifestations de la journée du soulèvement national tibétain ont une optique distinctement canadienne.
 
« Lors de la dernière année, nous avons vu une hausse troublante des activités de compagnies minières canadiennes au Tibet », affirme Dermod Travis, directeur général du Comité Canada-Tibet. « Ces compagnies collaborent avec le gouvernement chinois pour profiter des ressources du Tibet, pendant que les communautés tibétaines sont laissées pour compte avec des conséquences dévastatrices tant au plan économique, social, qu’environnemental ».
 
« En tant que Tibétaine qui a grandi au Canada, je me sens frustrée et furieuse de voir que des compagnies canadiennes contribuent à la marginalisation économique, au déplacement et à l’assimilation culturelle du peuple tibétain face aux politiques chinoises », a dit Tsering Lama, pendant que des manifestants marchaient devant HDI/Continental Minerals, une compagnie minière de Vancouver qui effectue présentement des forages exploratoires près de Shigatse, la deuxième ville du Tibet. Les groupes de défense de droits tibétains demandent aux compagnies minières canadiennes de cesser leurs opérations de forage jusqu’à ce que les Tibétains soient en position de déterminer librement l’usage de leurs ressources naturelles. « Non seulement l’exploitation minière au Tibet n’est pas éthique, mais il demeure un investissement hautement risqué », a ajouté Travis. « Ces compagnies font face à la pression publique tant ici au Canada qu’internationalement, pendant qu’elles opèrent dans un environnement d’affaires instable ».
 
- 30 -
 
Pour plus d’information:
Dermod Travis 514.487.0665/281.1907
Tsering Lama 604.341.4669

 

Communiqués de presse

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank