Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

KARDZE (TIBET) : 13 Tibétains arrêtés et la répression s'intensifie

16 juillet 2011

France Tibet 11 Juillet 2011

http://tibet.fr/site/index.php?itemid=14715

Traduction de Malie Montagutelli

Selon une'information reçue le 5 Juillet 2011 par le Centre tibétain pour les droits et la démocratie, la cour du peuple du Comté de Kardze a récemment condamné 13 Tibétains parmi un assez grand nombre de Tibétains arrêtés.

Parmi ces 13 Tibétains arrêtés, le Centre a pu identifier Sonam Choegyal et Sonam Nyima, tous deux âgés de 19 ans. Ils ont tous deux été condamnés à 3 ans d'emprisonnement. Les autres ont aussi été condamnés à des peines d'emprisonnement mais le Centre n'a pu obtenir aucune autre information les concernant.

Le 24 Juin 2011, Sonam Choegyal et Sonam Nyima manifestaient à Kardze lorsqu'ils furent arrêtés par la police de cette ville. Tous deux venaient du village de Khakar, commune de Lhopa, comté de Kardze.

Les autorités chinoises ont commencé à imposer ds restrictions et à faire pression sur les monastères et les laïcs dans le Comté de Kardze. Il y a une augmentation d'arrestations sur simples soupçons. Ainsi le 5 Juillet dernier, au monastère de Dhargyal à Kardze, la police locale a fait irruption pour interroger les moines, en particulier ceux qui venaient de rentrer d'Inde. Les moines Lobsang Choejor, 35 ans, et Jampa Wangchuk, 46 ans, furent interrogés et amenés au Centre de détention de Kardze. A ce jour, ils s'y trouvent encore.

Les deux moines sont originaires de la ville de She-ser, comté de Kardze. Au cours des années 1990, avant d'entrer au monastère de Dhargyal, ils s'étaient rendus en Inde où ils étudièrent au monastère de Sere Je pendant 9 ans.

Selon le site http://epaper.gzznews.com/gzrb/20110705/index.htm, Li Dao Ping, secrétaire du parti pour la préfecture de Kardze, entend maintenir la stabilité dans le comté de Kardze ; il a déclaré qu' "il est absolument nécessaire de mettre un frein aux activités séparatistes. Toute atteinte à l'ordre normal ou toute interférence avec les lois seront condamnées." Li Dao Ping a également précisé qu' “envers quiconque ose menacer la stabilité, nous ne devons faire preuve d'aucune indulgence mais qu'au contraire il faut les combattre avec fermeté. Toute atteinte à la sécurité nationale, à la sécurité publique et à l'ordre social, toute menace sur la vie et la propriété de tout groupe ethnique, quel qu'il soit, sera poursuivie de par la loi".

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank