Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

Tséwang Norbu un moine tibétain meurt après s'être immolé

24 août 2011

Romandie News 16 Aôut 2011 http://www.romandie.com/news/n/_Chine_un_moine_bouddhiste_meurt_apres_s_etre_immole150820111508.asp

Tséwang Norbu un moine Tibétain est mort après s'être immolé par le feu lundi dans l' est du Tibet, ont annoncé l'agence Chine Nouvelle et un témoin, la deuxième immolation cette année dans cette région.

Le moine, âgé de 29 ans, a mis le feu à ses vêtements et est mort des suites de ses blessures, selon l'agence officielle chinoise, citant les autorités chinoise à Kardzé. Une réceptionniste d' un hôtel proche de la scène a confirmé l'information.

J'ai vu un moine étendu par terre dont le corps était en train de brûler, a déclaré à l'AFP ce témoin qui a souhaité garder l'anonymat.

Il est mort juste devant le bâtiment des autorités du comté. Avant de s'immoler par le feu, il avait distribué des tracts, a ajouté ce témoin, précisant que les faits s'étaient déroulés à Daofu, où est situé le monastère.

Interrogé par l'AFP, un responsable du comté de Tawu s'est refusé à tout commentaire.

Selon l'organisation Free Tibet, dont le siège est à Londres, un moine, Tsewang Norbu, venait du monastère de Nyitso. Il a bu et s'est aspergé d'essence et a mis le feu à ses vêtements, a-t-elle rapporté.

Selon l'organisation de défense des Tibétains, on l'a entendu crier : Nous le peuple tibétain, nous voulons la liberté, Longue vie au dalaï lama (chef spirituel des bouddhistes tibétains en exil), Laissez le dalaï lama rentrer au Tibet.

Nous sommes très préoccupés quant à ce qui pourrait se passer à Tawu, écrit Free Tibet. Ces dernières heures, les lignes téléphoniques ont été coupées et les cafés internet fermés pour empêcher la nouvelle de se répandre à travers le Tibet (..) et dans le monde.

Nous avons reçu des informations selon lesquelles l'armée à investi le monastère, a ajouté dans un communiqué Free Tibet.

Il s'agit de la deuxième immolation rendue publique d'un moine bouddhiste cette année en Chine.

La préfecture de Kardzé est proche de celle de Ngaba, où un jeune moine du monastère de Kirti s'était immolé en mars à l'occasion de l'anniversaire du début des émeutes antichinoises de 2008 à Lhassa, capitale du Tibet. Cette immolation avait provoqué de graves troubles.

Des policiers avaient dans un premier temps tenté d'éteindre les flammes, mais avaient ensuite porté des coups à ce moine âgé d'une vingtaine d'années, selon des Tibétains en exil en contact avec des habitants de la région.

Le moine était mort une dizaine d'heures après son immolation et des centaines de moines et de civils s'étaient ensuite réunis pour protester.

C'était la deuxième fois qu'un moine s'immolait par le feu au monastère de Kirti depuis les émeutes de mars 2008 à Lhassa, les plus meurtrières au Tibet en plus de 20 ans qui avaient gagné les provinces voisines à population d'ethnie tibétaine.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank