Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Je reste attaché au dialogue. Je suis en effet fermement convaincu que le dialogue et la volonté d’examiner clairement et honnêtement la réalité du Tibet peuvent nous conduire à une solution viable. »

Lettre à Nicolas Sarkosy de l' association "Tibet 77" suite aux évennements tragiques récent au Tibet

29 août 2011

TIBET 77 Hôtel de Ville – 8, route de Saint Leu - 77240 CESSON - France
Email : tibet77@live.fr
Association Loi 1901 - OEuvre d’intérêt général enregistrée sous le no:1573 - J.O. mars 2009


Cesson, Le 24 août 2011,


Monsieur le Président,

 

A la veille de votre rencontre avec le Président chinois HU Jintao, nous souhaiterions vivement votre intervention quant à la situation particulièrement préoccupante au Tibet.

Vous n’êtes pas sans avoir connaissance des derniers évènements dramatiques. Après l’auto-immolation par le feu en mars d’un jeune moine de 20 ans, Phutsok, du Monastère de Kirti à Ngaba (Kham), c’est un nouveau drame qui a eu lieu récemment le 15 août dans la même région à Kardzé, où Tsewang Norbu moine de 29 ans, s’est également immolé par le feu en signe de protestation contre l’occupation chinoise et les violences insoutenable.Le lendemain de l’immolation de Tsewang Norbu, le monastère dont il dépendait au sud-ouest du Tibet a été bouclé par la police et l’armée.
L' approvisionnement du monastère en eau, vivres et électricité a été interrompu. Au moins 1000 soldats et policiers se sont déployés autour du monastère où environ 100 moines sont prisonniers à l'intérieur.

Notre inquiétude est grande devant la répression qui ne cesse de s’intensifier à chaque geste de désespoir.

Ainsi après l’arrestation de plus de 300 moines du Monastère de Kirti en mars, nous sommes sans nouvelle de ce qui leur est advenu. Quant aux 2500 religieux reclus dans ce même monastère assiégé par les troupes chinoises, leur sort est toujours tout aussi tragique.

Devant ces tristes évènements, nous vous demandons instamment d’intervenir pour :

. faire libérer tous les prisonniers religieux et laïcs,

. faire lever les blocus militaires au Tibet oriental,

. exiger l’accès des médias et observateurs diplomatiques,

Il y va de la survie de ce peuple non-violent et de sa culture !

Nous comptons vivement sur votre intervention afin de faire comprendre au gouvernement de la République Populaire de Chine que son image internationale ne peut que se trouver entachée par sa répression contre les populations tibétaines.

En espérant votre attention et votre soutien, nous vous prions de bien vouloir accepter, Monsieur le Président de la République, l'expression de notre haute considération.

Pour tibet 77La Présidente,
Lydia LABERTRANDIE

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank