Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

Drango (Tibet) : Les arrestations massives continuent, Une femme âgée amputée après des tirs des forces de l' ordre chinoises

21 mars 2012

Phayul 3 Mars 2012 http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=31006&article=Mass+arrests+continue+in+Drango%2c+Elderly+woman%e2%80%99s+arm+amputated+after+gunfire&t=1&c=1

Traducion Patrick BONNASSIEUX - TIBET CHINE ACTUALITE http://tibetchineactualite.blogspot.com

Plus d'un mois après que le personnel de sécurité chinois ont ouvert le feu sans discernement sur une foule de Tibétains non armés à Drango, au Tibet oriental, des arrestations massives de Tibétains sont signalés dans cette région.
Le site internet d' actualité Phayul gèré par des Tibétains en éxil en Inde a appris selon des sources parmis des Tibétains en l'exil que près de 400 Tibétains ont été arrêtés le 23 Janvier 2012 suite la protestation de masse à Drango ou il y a eu cinq Tibétains Tués par des tir des forces de l' ordre chinoises et plus de 30 blessés .

Des centaines de Tibétains étaient sortis dans les rues appelant à la liberté du Tibet et le retour de Sa Sainteté le Dalaï Lama au Tibet. Les protestations a éclaté après que les responsables locaux chinois du Bureau de la sécurité a commencé à arrêter arbitrairement des Tibétains sur des soupçons de leur implication d' affichage sur les murs de la ville de tracts et d'affiches qui habordaient le sujet de la vague d' immolations au Tibet . Les affiches avaient mis en garde de plus en plus de tibétains pourraient s' immoler prochainement si le gouvernement chinois n'écoute pas les préoccupations du peuple Tibetain.
Des rapports antérieurs avaient indiqué que le personnel de sécurité chinoises avaient arrêté les Tibétains avec l'aide de photos et de vidéos prises pendant les manifestations.

Des détails sur la mort brutale de deux frères, Yeshi Rigsel, 40 et Yeshi Samdup, 38 ont également été révélé près d'un mois après que le personnel de sécurité chinois à pourchassés les deus frères et leur ont tirés dessus .

Après avoir subi des blessures par balle au bras Yeshi Rigsel avait fuit la ville avec Yeshi Samdup pour se cacher dans les montagnes environnantes . La police de sécurité chinoises à traqué les deux frères après une chasse à l'homme et tué les deux hommes.

Selon le site Phayul pendant la fusillade, leur 70-ans,leur mère Ama Sang Lha (70 ans) et un autre de leur frère Yonten Sangpo également subi des blessures par balle. Ama Sang Lha a été blessé au bras et a ensuite été forcé de subir une amputation.

"Ama Sang Lha n' a pas pu recevoir un traitement médical approprié à l'hôpital et a eu son bras amputé," selon des sources.
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank