Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

Des manifestants tibétains pénètrent dans l'enceinte du bâtiment de l'ONU à Katmandou

23 avril 2008

Romandie News ( Suisse ) 22 avril 2008 http://www.romandie.com/ats/news/080422144509.umtleqah.asp KATMANDOU - Des manifestants tibétains ont pénétré dans mardi dans l'enceinte du bâtiment des Nations unies à Katmandou pour demander à l'organisme de faire pression sur la Chine afin qu'elle mette un terme à sa répression au Tibet, a annoncé un porte-parole de l'ONU.

"Neuf manifestants tibétains se sont rués dans l'enceinte des locaux des Nations unies alors que la porte principale avait été ouverte pour laisser passer un véhicule de l'ONU", a déclaré John Brittan.

Les manifestants ont quitté les lieux après avoir remis leur pétition, a-t-on ajouté de même source.

"Nous avons demandé à l'ONU son soutien pour faire pression sur la Chine afin que les droits de l'homme soient respectés au Tibet, que les prisonniers politiques soient libérés et qu'une enquête soit menée sur la répression chinoise (au Tibet)", a déclaré à l'AFP, Nima Dolkar, une manifestante tibétaine.

Le 28 mars, un groupe de 18 étudiants criant "liberté pour le Tibet" avaient déjà pénétré dans les locaux de l'ONU.

Plus tôt dans la journée, une cinquantaine de manifestants tibétains, notamment des moines et des religieuses, avaient été interpellés à Katmandou après la dispersion par les forces de l'ordre d'un rassemblement près de l'ambassade de Chine, selon la police népalaise et des témoins.

La capitale du Népal est le théâtre de manifestations pro-tibétaines quasi quotidiennes devant les bureaux de l'ONU ou l'ambassade de Chine depuis qu'a commencé en mars un mouvement d'exilés contre "la répression chinoise" au Tibet.

Cela se solde à chaque fois par l'arrestation de dizaines de personnes libérées en général le soir même.

Le Népal, qui reconnaît la souveraineté de Pékin sur le Tibet, a récemment durci sa position à l'égard de ses 20.000 exilés tibétains, sous la pression de la Chine.

Le ministère de l'Intérieur avait averti début avril qu'"aucune activité antichinoise d'aucune sorte ne serait tolérée".

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank