Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

La responsable des droits de la personne de l’ONU interpelle la Chine sur le Tibet

5 novembre 2012

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’Homme, Mme Navi Pillay, a appelé vendredi la Chine à répondre d’urgence aux frustrations des Tibétains qui ont conduit à une multiplication inquiétante des immolations par le feu.

Dans un communiqué elle se déclare préoccupée « par les accusations continuelles de violences à l’encontre de Tibétains cherchant à exercer leurs droits fondamentaux à la liberté d’expression, d’association et de religion » et relève « les informations sur des détentions et des disparitions, sur l’usage excessif de la force contre des manifestants pacifiques et la répression des droits culturels des Tibétains ».
 
«J’ai eu plusieurs échanges avec le gouvernement chinois sur ces questions mais il faut faire plus pour protéger les droits de l’Homme et empêcher les violations », déclare Mme Pillay.
 
« J’appelle le gouvernement à respecter le droit de rassemblement pacifique et d’expression et à libérer toutes les personnes détenues pour avoir simplement exercé ce droit », ajoute la Haut Commissaire.
 
Elle appelle également les Tibétains à renoncer à des formes extrêmes de manifestation comme les immolations par le feu et demande à leurs dirigeants religieux de les en dissuader.
 
Elle réitère également ses demandes au gouvernement chinois pour que les experts de l’ONU puissent librement visiter la région, rappelant que douze demandes dans ce sens sont restées sans réponse.
 
Une soixantaine de Tibétains se sont immolés par le feu depuis 2009, dont sept la semaine dernière.

Source: Agence France-Presse
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank