Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Je reste attaché au dialogue. Je suis en effet fermement convaincu que le dialogue et la volonté d’examiner clairement et honnêtement la réalité du Tibet peuvent nous conduire à une solution viable. »

De nouveaux appels internationaux à la Chine alors que le nombre des immolations atteint 104

20 février 2013

20 février 2013: Deux adolescents tibétains - Rinchen, 17ans et Sonam Dhargye, 18 ans - se sont immolés dans la localité de Dzoge, province de Ngaba county, afin de protester contre l'oppréssion du régime chinois.

La semaine précédente, de nouveaux appels ont été lancés par la communauté internationale à la Chine, afin d'adresser les causes de la crise actuelle au Tibet.

Ainsi, à Londres, le 13 février, des membres du Parlement britannique ont demandé au gouvernement chinois de reviser leurs politiques au Tibet, de façon urgente.

Au Canada, le Membre du Parlement et du groupe des Amis parlementaires du Tibet, M. David Sweet, a déclaré, le 14 février: “Les Tibétains vivent aujourd'hui sous une oppression qui met en danger leur culture, environnement, liberté religieuse et droits humains, à un point tel que nous avons été choqués de voir plus de 100 Tibétains se mettre le feu en signe de protestation. Nous faisons appel aux dirigeants chinois afin qu'ils rencontrent de façon honnête les leaders du gouvernement tibétain en exil, et qu'ils discutent la solution proposée par le Dalai Lama. Celle-ci permettrait d'assurer le respect des droits humains et l'autonomie démocratique, régionale, culturelle et environnementale pour les Tibétains, à l'intérieur de la Chine''.

Regardez la vidéo de la déclaration du MP David Sweet: http://www.youtube.com/watch?v=ffCOCzP5CvE&list=UUPv9Hi-LNyYhcbdImN8dNeg&index=1

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank