Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Le Canada peut, dans une atmosphère cordiale et constructive, demander au gouvernement chinois de résoudre la situation du Tibet. »

Les États Unis constantent une déterioration des droits humains au Tibet: la Chine le nie.

5 août 2013

Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères chinoi a affirmé vendredi que les Chinois jouissent de droits humains, et ce, à un niveau sans précédent. Par contre, ces droits doivent être exercés dans le contexte et le respect des lois chinoises.

Les États Unis et la Chine se sont rencontrés le 30 et 31 juillet, dans la province de Yunnan, lors de la 18e édition du dialogue sur les droits humains entre les deux pays.

Lors de la rencontre, les représentants des États Unis ont demandé à la Chine de s'engager dans un dialogue avec le Dalai Lama ou ses représentants. Le chef de la délégation américaine, M. Zeya, a affirmé qu'ils ont obtenu "quelques informations, dans certains cas", mais "en général, les résultats escomptés n'ont pas été atteints".

"Nous sommes aussi très inquiets par l'augmentation, par la Chine, des moyens de suppression et de contrôle des Tibétains et des Uighurs. Les politiques créées expressément afin de maintenir la stabilité sont contre-productives lorsqu'elles refusent aux citoyens chinois l'accès aux droits humains et aux libertés fondamentales".
 
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank