Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

La Chine fore 7 km au Tibet pour trouver du pétrole et du gaz

15 avril 2014

Après avoir constaté “un énorme potentiel en gaz et en pétrole”, la Chine a creusé un forage de 7 km de profondeur dans le plateau tibétain pour en extraire des ressources rares, selon un rapport publié sur le site du South china morning post (scmp.com) le 7 avril. Comme dans tous les cas d’exploration des sols du Tibet occupé, la Chine garde ces projets secrets, refusant d’en révéler les tenants et les aboutissants, gardant même secret le nom des sociétés pétrolières impliquées , ajoute le rapport.

Le rapport cite des scientifiques chinois qui expliquent qu’il s’agit du forage le plus profond jamais creusé à une telle altitude. Région reculée, isolée, dont l’air est rare autant que les infrastructures présentes, le Tibet était, jusqu’ici, protégé de l’exploration et de l’extraction des minerais et gaz fossiles. Mais aujourd’hui, la situation est amenée à changer, poussée par la volonté de la Chine de s’extraire de sa dépendance en importation pétrolière.

La source de ce rapport, le professeur Li Haibing, un chercheur de l’Académie Chinoise des sciences géologiques (Chinese Academy of Geological Sciences) a refusé de révéler le lieu du projet ainsi que la société étatique de pétrole concernée. Li a cependant mentionné les difficultés d’un tel projet : “L’altitude du Tibet et la géologie en font la région du monde la plus délicate à forer. Les structures géologiques enclines à s’effondrer augmentent les risques.” De plus “ la rareté de l’oxygène à ces altitudes demande une énergie considérable de la part des travailleurs.”

Les deux plus grandes compagnies pétrolières étatiques de Chine sont la China National Petroleum Corporation (CNPC) et la China Petroleum and Chemical Corporation (Sinopec). Elles sont actives au Tibet depuis presque 20 ans et refusent de s’exprimer sur le projet en cours. La CNPC aurait commencé à explorer le bassin du Qiangtang en 1995 et par la suite éstimé les réserves du bassin à 10 milliards de tonnes de pétrole, soit plus de 70 milliards de barils.

De la même manière, en 1997, Sinopec a établit son premier centre d’exploration dans le conté de Nagqu (Nagchu en tibétain), dans le but de cartographier les régions environnantes à l’aide de surveillances sismiques détaillées et forages expérimentaux.

Le rapport cite Li indiquant que Pékin examine une proposition pour le projet “terre-profonde” , exploration suggérée par les géologistes les plus éminents de la nation afin de forer des puits de plus de 10 km de profondeur pour obtenir des échantillons d’études, avec le Tibet en ligne de mire.

Le rapport ajoute qu’en aout 2013, la surveillance géologique chinoise (China Geological Survey) sous la direction du ministre des ressources territoriales (Land and ressources) a signé un contrat d’exploitation avec la Sinopec d’un montant de 20 millions de yuan. Le Tibet montrant un potentiel énorme de gaz naturel et de pétrole. Selon le site internet du ministère.

Le rapport a également cité le professeur Wei Wenbo, un géologue de l’université chinoise de géo-science et un expert de l’environnement géologique tibétain qui tous deux s’accordent à dire que les scientifiques ne cessent de débattre de la question du potentiel du Tibet en pétrole et en gaz et qu’enfin, ce forage de 7 km pourraient permettre de clarifier des questions quant aux ressources de la région en hydrocarbures et ressources minérales.

Pourtant, Wei note qu’un projet d’exploitation minière possède le potentiel de ruiner l’écosystème du Tibet de manière irréversible, le scientifique met en garde : “L’impact environnemental doit être étudié et les risques évalués avant qu’un projet commercial soit approuvé.”

 

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank