Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

L'assistant du réalisateur emprisonné Dhondup Wangchen fuit en exil

29 mai 2014

Le moine tibétain qui avait aidé à réaliser un film documentaire critiquant la loi chinoise au Tibet a rejoint l’exil. Jigme Gyatso, plus connu sous le nom de Golok Jigme, est arrivé dimanche à Dharamsala; le Centre d’Accueil des réfugiés tibétains prend actuellement soin de lui.

Des représentants de plusieurs ONG tibétaines l’ont accueilli au Centre d’Accueil avec des écharpes de bienvenue traditionnelles. Golok Jigme a été récemment primé par Reporters Sans Frontières parmi « 100 héros de l’information » lors de la journée mondiale pour la liberté de la presse.

Jigme avait assisté Dhondup Wangchen à la réalisation clandestine de son film documentaire “Leaving Fear Behind”, qui a mis en lumière la vie des Tibétains en Chine dans la période préparatoire des Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Le film montrait une série d’entretiens avec des Tibétains parlant de la façon dont la Chine avait détruit la culture tibétaine, violé les libertés religieuses et leur respect indéfectible pour leur leader en exil, Sa Sainteté le Dalai Lama.

Wangchen et Jigme s’étaient rendus dans des coins reculés de la région orientale de l’Amdo et avaient voyagé à travers le plateau tibétain d’octobre 2007 à mars 2008, filmant plus de 35 heures d’entretiens. Les enregistrements avaient été sortis clandestinement en mars 2008, vers la Suisse, où Gyaljong Tsetrin, le cousin de Wangchen, les a publiés dans un film de 25 minutes.

Golok Jigme a été arrêté une première fois en mars 2008 à Labrang Tashi Khyil, et détenu pendant sept mois au cours desquels il a été « torturé et battu avec brutalité ». Il a été de nouveau arrêté en mars 2009 et détenu pendant 40 jours. Depuis, il a été arrêté de nombreuses fois.

Dhondup Wangchen, qui purge actuellement sa peine de 6 ans de prison, doit être libéré le 5 juin prochain..

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank