Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

Le cinéaste Dhondup Wangchen libéré après six ans d’emprisonnement !

9 juin 2014

Dhondup Wangchen, le tibétain vidéo-activiste emprisonné, a été libéré de prison à Xining capitale provinciale du Qinghai ce matin après avoir purgé une peine de six ans. Après discussion avec les autorités, il a finalement été conduit par la police à Khotse (en chinois, Keque, environ deux heures de route de Xining), où il a atteint la maison de sa sœur après environ 15h heure locale.

Dans un appel téléphonique à Gyaljong Tsetrin, cousin et président de Filming For Tibet, vivant en Suisse, un très émouvant Dhondup Wangchen a déclaré : « En ce moment, je pense que tout en moi est dans une mer de larmes. J’espère récupérer ma santé bientôt. Je tiens à exprimer mon sentiment de profonde gratitude pour tout le soutien que j’ai reçu en prison et je veux retrouver ma famille ".

Lhamo Tso, l’épouse du cinéaste emprisonné, qui a obtenu l’asile aux États-Unis en 2012 et vit actuellement à San Francisco, est ravie : « Six ans d’injustice et à compter les jours douloureux se terminent aujourd’hui. C’est un jour de joie incroyable pour ses parents à Dharamsala, nos enfants et moi-même. Nous nous réjouissons d’être réunis en famille ". Gyaljong Tsetrin, son cousin et co-producteur de "Leaving Fear Behind", a déclaré après lui parler : « Bien que Dhondup soit toujours sous le contrôle des autorités chinoises, je suis très soulagé qu’il puisse enfin quitter la prison et a maintenant la possibilité de consulter un médecin ".

Le cas de Dhondup Wangchen est connu internationalement. Il a été récompensé par plusieurs organisations internationales telles que Comité de protection des journalistes pour son travail courageux du documentaire "Leaving Fear Behind" et son cas a été le point focal de nombreuses campagnes de défense des droits humains internationaux  (Amnesty International et Reporters sans frontières). Les représentants des gouvernements du monde entier ont soulevé son cas dans leurs entretiens avec leurs homologues chinois.

Le caméraman autodidacte et vidéo-activiste avait voyagé à travers le Tibet avec son assistant Golog Jigme en 2007/2008. Son film "Leaving Fear Behind" (28 min.) a été traduit en une douzaine de langues et a été projeté dans plus de 30 pays dans le monde entier. Golog Jigme récemment vient d’arriver en Inde après une évasion spectaculaire du Tibet (plus de 18 mois en fuite).

Dhondup Wangchen ( né en 1974 à Bayen, dans le Qinghai / Tibet / Chine) a été condamné à six ans de prison le 28 Décembre 2009. Il a été transféré le 6 Avril 2010 à la prison Xichuan, un camp de travail dissimulé comme fabricant industriel sous le nom de "Qinghai Xifa eau et Électricité Équipement Fabrication société à responsabilité limitée". (2) En Mars 2012, il a été placé à l’isolement pendant environ six mois et a été transféré en Janvier 2013 dans un geste inhabituel à la principale prison pour femmes de la province du Qinghai (3), où il était le seul prisonnier politique tibétain homme.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank