Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

Les Etats-Unis demandent à la Chine des pourparlers sans conditions avec le Dalai Lama

17 juin 2014

Les Etats-Unis ont demandé à la Chine d’entreprendre des pourparlers « sans conditions » avec le chef spirituel tibétain, le Dalai Lama, et de parler des politiques qui ont créé des tensions au Tibet.

« Comme nous le disons depuis longtemps, nous sommes profondément inquiets à propos de la mauvaise situation des droits de l’homme dans les régions tibétaines de Chine » a dit vendredi à des journalistes la porte-parole adjointe du Département d’Etat, Marie Harf.

« Nous n’avons cessé d’exhorter le gouvernement chinois d’engager un dialogue significatif avec le Dalai Lama ou ses représentants sans conditions préalables, un moyen d’apaiser les tensions; nous avons manifestement exhorté la Chine à revoir les politiques qui ont créé des tensions dans les régions tibétaines et qui menacent l'unique culture tibétaine ».

Tel que prévu dans le Tibetan Policy Act de 2002, les Etats-Unis poursuivent leurs efforts pour ouvrir un consulat à Lhassa.

Ils continuent également à demander au gouvernement chinois d’autoriser un officier consulaire à se rendre au Tibet et dans les zones d’ethnie tibétaine de la Chine, dit-elle.

La Chine dit être ouverte aux discussions avec un envoyé personnel du Dalai Lama à propos du devenir du chef spirituel tibétain en exil mais a écarté toute « indépendance ou semi-indépendance déguisée » pour la turbulente région himalayenne.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank