Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

L’eau potable du Tibet, nouvelle richesse industrielle ?

8 décembre 2014

Si le réchauffement climatique fait fondre les glaciers de l’Himalaya à un rythme sans précédent, la Chine ne semble pas en être très préoccupée alors que, dans les trois à cinq ans à venir, elle cherche à recueillir plus de 5 millions de m3 d’eau vendus comme eau potable conditionnée sur les deux marchés, chinois et étranger.

Selon le journal "China Daily" du 28 novembre 2014, citant les autorités de la "Région Autonome du Tibet", la production d’eau potable pendant cette période pourrait rapporter 40 milliards de yuans (5 milliards d’euros environ).

En vue de faire de l’industrie de l’eau naturelle l’un des moteurs de la croissance économique de la région, le gouvernement local chinois a introduit une série de mesures visant à attirer de nouveaux investissements.
Il s’agit notamment de l’exonération de tout impôt sur les sociétés pendant cinq ans, à partir de la première année où une entreprise fait des profits. Une autre mesure consiste en une politique de financement préférentiel pour les entreprises enregistrées et créées dans la "Région Autonome du Tibet", ou bien des entreprises enregistrées ailleurs, mais qui paient des impôts à la "Région Autonome du Tibet". Les entreprises nouvellement installées auront accès à des prêts bancaires à un taux de 2 % inférieur à la moyenne nationale.
En outre, les sociétés d’eau potable naturelle bénéficieront de remboursements d’impôt jusqu’à 30 millions de dollars (24 millions d’euros environ) sur leurs marchandises importées.

Miao Wei, Ministre de l’Industrie et de la Technologie de l’information, a déclaré : "Le ministère soutiendra fortement la croissance de l’industrie de l’eau potable naturelle au Tibet, permettant au secteur de tirer pleinement parti de son statut de niche pour faire avancer la croissance économique régionale".

Les estimations suggèrent que l’augmentation de la production d’eau potable naturelle à plus de 5 millions de m3 au cours des trois à cinq prochaines années pourrait créer 10 000 nouveaux emplois et faire passer la part de la région à plus de 15 % de la production d’eau potable naturelle de la République Populaire de Chine.

L’article du journal China Daily précise également que la "Région Autonome du Tibet" possède 27 000 km² de glaciers, ce qui représente 47,6 % du total de la République Populaire de Chine. Il ajoute que les ressources en eau de la région par habitant sont 60 fois supérieures à la moyenne de la Chine.

L’article rappelle que les entreprises enregistrées dans la "Région Autonome du Tibet" ne paient actuellement que 15 % d’impôts, dans le cadre de la Stratégie de développement de l’Ouest de la Chine.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank