Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Compassion et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. »

JO/Chine: Cohn-Bendit demande à Sarkozy de faire libérer 7 prisonniers

21 juillet 2008

A.F.P 17 Juillet 2008 http://afp.google.com/article/ALeqM5jdkff0z6_SAk5v5JVMi07ztsmsdw

BRUXELLE  — Le co-président du groupe des Verts au Parlement européen Daniel Cohn-Bendit a envoyé jeudi à Nicolas Sarkozy une liste de sept prisonniers politiques chinois dont il souhaite que le président français réclame la libération lors de sa visite à Pékin en août.

"A la demande de Nicolas Sarkozy, Daniel Cohn-Bendit a établi une liste de prisonniers politiques", ont indiqué les Verts dans un communiqué.

"Suite à notre entretien du 10 juillet dernier au Parlement européen à Strasbourg sur la situation des droits de l'Homme en Chine, je vous fais parvenir en annexe une liste de sept prisonniers politiques actuellement incarcérés, dont le Parlement européen a demandé la libération dans plusieurs résolutions successives", a écrit M. Cohn-Bendit dans sa lettre au président français, qui sera le 8 août à la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Pékin.

"Ils symbolisent différents secteurs de la société civile chinoise, qui défendent les droits et libertés en Chine", a-t-il ajouté.

Parmi ces sept prisonniers figure Hu Jia, 34 ans, condamné début avril à trois ans et demi de prison pour tentative de subversion après avoir publié des articles critiques sur internet et accordé des entretiens à la presse étrangère.

Cette liste inclut également Huang Qi, célèbre pour son site internet de défense des droits de l'Homme, les avocats des droits de l'Homme Chen Guangcheng et Yang Maodong, le moine tibétain Tenzin Delek, le membre du mouvement spirituel Falungong Bu Dongwei, et l'activiste Yang Chunlin, initiateur de la campagne "Nous voulons les droits de l'Homme, pas les JO".

M. Cohn-Bendit avait dénoncé la semaine dernière au Parlement européen la décision de Nicolas Sarkozy de se rendre à la cérémonie d'ouverture des JO.

"C'est une honte, c'est minable d'aller à l'ouverture des Jeux Olympiques", avait indiqué l'ancien leader de Mai 68, qui portait le T-shirt de l'association Reporters Sans frontières montrant les anneaux olympiques menottés.

"Quand vous rédigerez votre autobiographie, vous regretterez ce que vous avez fait", avait-il ajouté.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank