Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

Paris 17 Juillet 2008 : des militants pro-tibétains occupent le magasin ADIDAS rue de Rivoli

21 juillet 2008

www.libertibet.net 17 Juillet 2008

Adidas sponsorise les Jeux de la honte !

Une vingtaine de militants ont occupé le magasin ADIDAS en fin d'après-midi, accrochant des banderoles aux étages, le long du bâtiment, ainsi que dans les vitrines et à l'intérieur du magasin. La police et les pompiers sont intervenus mais n'ont pas délogé les manifestants accrochés au fenêtres, pour ne pas causer d'accident. Le magasin a fait sortir les clients et fermé ses portes avant l'heure, et la police a même fermé une partie de la rue. Après une longue négociation et manifestation, les militants ont pu repartir sans être interpellés.

Alors que les Jeux olympiques de Pékin se rapprochent, Adidas vient d'inaugurer dans la capitale chinoise sa plus grande boutique au monde.
La marque, sponsor officiel des J.O, considère le marché chinois comme "l'un des plus importants au monde" et vise à s'assurer "un leadership sur le marché chinois".
Pendant que Adidas collabore avec la dictature de Pékin, le Tibet est toujours sous une chape de plomb depuis mars, après que des manifestations aient entraîné un soulèvement de tout le Tibet contre l'occupation chinoise. Les autorités ont répondu par une répression sans merci lors de laquelle au moins 200 Tibétains ont été tués et plus de 5700 ont été arrêtés ou ont disparu.
La situation au Tibet reste très sérieuse, les autorités chinoises multipliant les rafles, les emprisonnements arbitraires et les séances de "rééducation patriotique". Des milliers de personnes ont disparu ou ont été emprisonnées. Des blindés occupent les rues et les autorités arrêtent immédiatement ceux qui osent encore protester.
Bien évidemment, le gouvernement chinois refuse toujours l'ouverture de réelles négociations sur le statut du Tibet.
A Pékin, à l'approche des Jeux, la situation est de plus en plus tendue et les mesures de sécurité se multiplient. Sans ouverture politique, il est à craindre que ces jeux olympiques, à l'image du parcours de la flamme dans le monde, ne s'avèrent un véritable fiasco.

Les militants demandent à ADIDAS, sponsor officiel de Pékin 2008 :

  • de cesser son partenariat avec la Chine tant qu’elle ne respecte pas les droits de l'homme, indissociables des valeurs olympiques
  • d'exiger la libération immédiate des milliers de Tibétains emprisonnés depuis le 10 mars
  • d'exiger l'ouverture de réelles négociations entre le gouvernement de la République populaire de Chine et le gouvernement tibétain en exil
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank