Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

La Chine condamne l'accueil de dissidents à la Maison Blanche

1 août 2008

Cyberpresse ( Canada ) 30 juillet 2008 http://www.cyberpresse.ca/apps/pbcs.dll/article?AID=/20080730/CPMONDE/80730248/5024/CPDMINUTE&template=printart&print=1

La Chine a exprimé mercredi soir son fort mécontentement après la rencontre du président américain George W. Bush avec plusieurs dissidents chinois, regrettant un «mauvais message» envoyé aux opposants de la Chine.

«En organisant une telle rencontre (...) et en faisant des remarques irresponsables sur les droits de l'Homme en Chine et sa situation religieuse, les États-Unis sont intervenus grossièrement dans les affaires intérieures chinoises et ont envoyé un très mauvais message aux forces hostiles à la Chine», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Liu Jianchao, dans un communiqué.

«Nous exprimons notre fort mécontentement et notre ferme opposition», a-t-il ajouté. M. Bush a reçu des dissidents chinois à la Maison Blanche mardi, dix jours avant de se rendre à Pékin pour l'ouverture des jeux Olympiques, et leur a assuré qu'il y convoiera un «message de liberté».

Au risque de heurter le gouvernement chinois, le président américain a accueilli Harry Wu, Wei Jingsheng, Rebiya Kadeer, Sasha Gong et Bob Fu, emprisonnés pendant des années pour certains d'entre eux, pour «discuter de ses inquiétudes sur les droits de l'Homme en Chine», a indiqué la Maison Blanche.

Selon le porte-parole chinois, «ces personnes sont engagées depuis longtemps dans des activités séparatistes anti-chinoises et des activités de sabotage hostiles, sous le couvert de soi-disant droits de l'Homme, et elles ont fait du tort à la sécurité nationale de la Chine et à sa stabilité sociale».

M. Liu a également dénoncé jeudi l'adoption la veille par la Chambre des représentants américaine d'une résolution demandant à Pékin d'arrêter de violer les droits de l'Homme et de soutenir les gouvernements du Soudan et de Birmanie, en accord avec «les traditions olympiques de liberté et d'espoir».

Les États-Unis doivent restreindre ces «comportements odieux» d'une poignée de parlementaires américains anti-chinois, a déclaré Liu Jianchao, dénonçant leur volonté de politiser l'organisation des jeux Olympiques.

Cette résolution «montre l'intention malveillante de politiser les jeux Olympiques, de perturber et de saboter les jeux de Pékin», a-t-il ajouté.

Lors du vote de cette résolution, Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre, a accusé le gouvernement chinois d'avoir violé «ouvertement et de façon répétée» tous les engagements qu'il avait pris sur la liberté de la presse, les droits de l'Homme et l'environnement pour décrocher l'organisation des JO.

Mercredi, la Maison Blanche a également annoncé que M. Bush profiterait de son séjour à Pékin pour faire une déclaration sur la liberté de religion en Chine.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank