Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Nous, les Tibétains, aspirons à une autonomie légitime et véritable, un arrangement qui permettrait aux Tibétains de vivre au sein de la République populaire de Chine. »

Le dalaï lama reçu le 13 août 2008 par des groupes parlementaires français

1 août 2008

A.F.P 30 Juillet 2008 http://afp.google.com/article/ALeqM5hQj-SYk7sPRhrskqnMQUMf6KS08g

PARIS (AFP) — Le dalaï lama, chef temporel et spirituel du bouddhisme tibétain, sera reçu le 13 août au Sénat par les groupes parlementaires sur le Tibet, a annoncé mardi Louis de Broissia, président du groupe d'information sur le Tibet au Sénat.

La réunion aura lieu "à huis clos" devant les parlementaires des groupes du Sénat et de l'Assemblée nationale, a précisé M. de Broissia dans un communiqué.

Les deux groupes parlementaires sur le Tibet réunissent respectivement 189 députés et 63 sénateurs, soit 252 élus de toutes tendances politiques.

"Malgré quelques avancées, les résultats du dialogue sino-tibétain sont pour l'heure insuffisants", estime M. de Broissia. "Les efforts de la Chine ne doivent pas se limiter aux quelques jours qui nous séparent des jeux Olympiques ou aux quelques mois précédant l'exposition universelle de Shanghai en 2010, qui focalisera à nouveau l'attention internationale", ajoute le communiqué.

La visite en France du dalaï lama est prévue du 13 au 23 août, notamment pour dispenser ses enseignements à Nantes (ouest).

Elle a lieu alors que se dérouleront à Pékin les jeux Olympiques (8-24 août). Elle avait été prévue de longue date, avant les incidents au Tibet.

Le programme définitif reste à compléter, a indiqué mardi l'association Océan de Sagesse, qui organise la visite.

Après le passage mouvementé de la flamme olympique à Paris en avril, la visite du dalaï lama en France a provoqué de nouvelles crispations avec Pékin.

L'ambassadeur de Chine à Paris, Kong Quan, a averti début juillet qu'une rencontre entre le dalaï lama et le président français Nicolas Sarkozy aurait des "conséquences graves" sur les relations franco-chinoises.

"Ce n'est pas à la Chine de fixer mes rendez-vous", avait rétorqué M. Sarkozy, sans préciser toutefois s'il rencontrerait le chef spirituel des Tibétains.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank