Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Nous, les Tibétains, aspirons à une autonomie légitime et véritable, un arrangement qui permettrait aux Tibétains de vivre au sein de la République populaire de Chine. »

JO-2008 - Vaclav Havel invite le CIO à assurer la liberté d'information

1 août 2008

L'ancien président tchèque Vaclav Havel et seize autres personnalités tchèques et étrangères ont invité jeudi dans une lettre ouverte le Comité international olympique (CIO) à assurer la liberté d'information pendant les jeux Olympiques qui s'ouvrent le 8 août à Pékin.

 

"Il est nécessaire que les participants aux jeux Olympiques puissent connaître la situation réelle en Chine et puissent avertir, conformément à leur conscience, sur une violation des droits de l'Homme et des droits civiques", dit cette lettre rendue publique à Prague.

"Nous invitons le Comité international olympique à le rendre possible", poursuit le texte publié sur le site d'"Olympic Watch", un comité tchèque fondé en 2001 par des militants pour les droits de l'Homme en réaction à la décision d'attribuer l'organisation des JO-2008 à Pékin.

Outre Vaclav Havel, ancien dissident anti-communiste et artisan de la "révolution de velours" de 1989, cette lettre ouverte a été signée entre autres par l'évêque sud-africain Desmond Tutu, le militant chinois pour la démocratie Wej Ting-seng et le philosophe français André Glucksmann.

"Nous craignons que les jeux Olympiques à Pékin puissent se transformer en un théâtre grandiose qui détournera l'attention de la communauté internationale de la violation des droits de l'Homme et des droits civiques en Chine", soulignent les auteurs du texte.

Selon eux, "parler de l'état des droits de l'Homme ne peut pas être en contradiction avec la Charte olympique. Parler des droits de l'Homme, c'est une obligation".

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank