Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

Chine: La sécheresse menace plus de 4 millions de personnes

9 février 2009

R.F.I correspondant à Pékin, Marc Lebeaupin 06/02/2009 http://www.rfi.fr/actufr/articles/110/article_78089.asp

L’état d'urgence maximum a été décrété dans plusieurs provinces en raison de la sécheresse. Les grandes provinces agricoles du pays  sont les plus touchées, y compris Pékin et l'approvisionnement en eau de plusieurs millions de personnes est menacé. Le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao ont appelé à la mobilisation générale. C’est la pire sécheresse que connaît le pays depuis le début des années 1950.

C'est la première fois que les autorités chinoises déclenchent  l'alerte 1, le niveau de menace le plus élevé, après avoir déjà averti les populations en début de semaine. L'état d'urgence, décrété par les autorités, concerne 7 provinces du nord et de l'est de la Chine, y compris la capitale.

Plus de 100 jours de sécheresse

Dans toutes ces régions, il n'est pas tombé une seule goutte d'eau depuis le début de l'hiver. On compte déjà plus de 100 jours de sécheresse et la situation est d'une gravité rarement vue dans l'histoire. Selon la radio nationale chinoise, « la durée, l'étendue, et l'impact de la sécheresse sont exceptionnels », ajoutent les experts, qui craignent « une baisse importante de la production agricole ». 

La moitié des cultures de blés est touchée, les systèmes d'irrigation sont presque inexistants, le bétail lui aussi est menacé, et surtout des millions de paysans sont privés d’eau.

La situation n'est pas récente : dans le nord est de la Chine, et en particulier dans la plaine de Pékin, les rivières sont à sec et les nappes souterraines sont en voie d'épuisement. Un phénomène accentué par l'urbanisation et l'utilisation intensive des réserves.

Pékin fait déjà venir de l'eau des provinces voisines, mais le gouvernement envisage aussi depuis longtemps de détourner une partie des eaux du Yangtze vers le nord, mais ce projet a été reporté récemment en raison de problèmes de pollution.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank