Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

La Chine défend ses liens avec l'ancien régime khmer rouge

19 février 2009

L'express 17 Février 2009

http://www.lexpress.fr/actualites/2/la-chine-defend-ses-liens-avec-l-ancien-regime-khmer-rouge_741460.html

PEKIN - La Chine a défendu, tout en les minimisant, ses liens avec les Khmers rouges cambodgiens.

Au premier jour du procès pour crimes de guerre d'un ancien responsable du régime ultramaoïste, Pékin a affirmé avoir "depuis longtemps des relations normales et amicales avec les gouvernements cambodgiens, y compris celui du Kampuchéa démocratique", nom officiel du gouvernement khmer rouge au pouvoir entre 1975 et 1979. "Comme tout le monde le sait, le gouvernement du Kampuchéa démocratique avait un siège aux Nations unies et avait établi des liens avec plus de 70 pays", a déclaré Jiang Yu, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Kaing Guek Eav, connu sous le surnom de "Douch", était l'ancien commandant de la prison S-21, où 14.000 "ennemis de la révolution" khmer rouge furent torturés avant d'être battus à mort dans les "champs de la mort" autour de Phnom Penh.

Au total, on estime à 1,7 million le nombre de Cambodgiens exécutés, décédés sous la torture ou morts de faim, de maladie ou d'épuisement sous le régime khmer rouge.

Pékin entretenait des relations étroites avec le régime de Pol Pot. Le pays, qui reste un donateur et investisseur très important au Cambodge, n'a pas contribué financièrement à la création du tribunal spécial chargé de juger les anciens dirigeants khmers rouges pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre. Il n'a toutefois rien fait non plus pour empêcher la tenue des procès.

"Le procès des anciens dirigeants du Kampuchéa démocratique est une affaire interne au Cambodge", a déclaré Jiang Yu. "Nous espérons que la société internationale respectera les choix du gouvernement et du peuple cambodgiens."

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank