Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Je reste attaché au dialogue. Je suis en effet fermement convaincu que le dialogue et la volonté d’examiner clairement et honnêtement la réalité du Tibet peuvent nous conduire à une solution viable. »

Chine: Amnesty "choquée" par les propos de Clinton sur les droits de l'Homme

25 février 2009

L'express 20 Février 2009

http://www.lexpress.fr/actualites/1/chine-amnesty-choquee-par-les-propos-de-clinton-sur-les-droits-de-l-homme_742418.html

WASHINGTON - Amnesty International s'est dite vendredi "choquée" et "extrêmement déçue" par les propos de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton selon lesquels la question des droits de l'Homme ne doit pas "occulter" d'autres sujets de coopération avec la Chine.

En tournée en Asie, la nouvelle chef de la diplomatie américaine a déclaré à Séoul, peu avant de s'envoler vers la Chine, que cette question sensible ne devait pas occulter les discussions sur la crise économique mondiale ou le changement climatique.

"Les administrations (américaines) successives et les gouvernements chinois ont été agités par cette question (des droits de l'Homme) et il faut que l'on continue à faire pression. Mais (cela) ne doit pas occulter (les discussions sur) la crise économique mondiale, le changement climatique et la sécurité", a déclaré Hillary Clinton.

Un responsable d'Amnesty International Etats-Unis a affirmé que l'organisation de défense des droits de l'Homme était "choquée et extrêmement déçue" par les déclarations de Mme Clinton.

"Les Etats-Unis sont l'un des seuls pays (au monde) qui puissent tenir tête à la Chine de manière significative sur la question des droits de l'Homme", a dit T. Kumar dans un communiqué.

"Mais en déclarant que les droits de l'Homme ne doivent pas occulter d'autres priorités, la secrétaire (d'Etat) Clinton porte atteinte aux futures initiatives américaines visant à protéger ces droits en Chine", a-t-il dit.

"Le gouvernement américain ne peut pas se permettre de laisser Pékin suivre son programme", a estimé pour sa part un responsable d'une organisation de défense des Tibétains, Students for a Free Tibet.

"Les dirigeants doivent vraiment intensifier (leurs actions) pour faire pression sur la Chine. (...) Cela pourrait ne pas faire de différence demain ou dans un mois mais cela sera visible après plusieurs années, a déclaré Tenzin Dorjee à l'AFP.

Avant le départ de Mme Clinton pour l'Asie, Amnesty International et Human Rights Watch avaient envoyé une lettre l'exhortant à soulever la question des droits de l'Homme avec les dirigeants chinois.

Un porte-parole du département d'Etat Robert Wood avait alors assuré que les droits de l'Homme constituaient "une priorité très très haute" pour Barack Obama comme pour Hillary Clinton.

"Au cours de ce voyage (de Mme Clinton), les droits de l'Homme seront une question importante. La secrétaire (d'Etat) abordera la question en temps voulu, lorsqu'elle considèrera que cela aura le plus d'effet", avait dit M. Wood. "Vous pouvez compter là dessus".

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank