Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

Un lama tibétain torturé, selon son avocat

28 avril 2009

Aujourd' hui la Chine  23/4/2009

http://www.aujourdhuilachine.com/informations-chine-en-chine-un-lama-tibetain-torture-selon-son-avocat-10963.asp?1=1

 

Un lama tibétain , jugé pour possession d'armes, a donné une fausse confession après avoir été torturé par la police chinoise, qui l'a privé de sommeil pendant quatre jours, a déclaré mercredi son avocat.

Phurbu Rinpoche, 52 ans, à la tête d'un couvent à Ganzi, dans la province du Sichuan (sud-ouest), a été jugé pour son rôle présumé dans les violences meurtrières qui ont touché le plateau tibétain l'année dernière. Le lama avait été arrêté le 18 mai 2008, quatre jours après une
manifestation de nonnes, a expliqué à l'AFP son avocat, Li Fangping. "Il est accusé d'avoir été en possession d'armes, mais il a nié", a dit M.
Li, ajoutant que Phurbu Rinpoche pense avoir été victime d'un coup monté. "Comme c'est un bouddha vivant, sa cellule est ouverte à tous", a affirmé l'avocat. "Donc du matin au soir, tout le monde entre chez lui et il pense que certaines personnes en ont profité pour lui tendre un piège", a-t-il poursuivi.

Si Phurbu Rinpoche a avoué, il l'a fait pour en finir avec les séances de torture, selon l'avocat. "Il a été torturé pendant quatre jours et quatre nuits - on l'a empêché de dormir. Il a été obligé d'avouer", a dit Li.

Le lama encourt jusqu'à 15 ans de prison s'il est reconnu coupable. Le verdict est attendu mardi prochain. "C'est la première fois qu'un bouddha vivant est jugé après les incidents du 14 mars et nous espérons un jugement équitable", a dit Li Fangping.

Contacté par l'AFP, un juge du tribunal de Kangding, où le lama a été jugé, a refusé de s'exprimer. La police locale n'a pas pu être jointe.

Des manifestations antichinoises avaient débuté le 10 mars 2008 à Lhassa, jour anniversaire du soulèvement contre la tutelle de Pékin de mars 1959, avant de prendre une tournure plus violente le 14 mars et de s'étendre à d'autres régions de Chine où vivent des minorités tibétaines.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank