Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Je reste attaché au dialogue. Je suis en effet fermement convaincu que le dialogue et la volonté d’examiner clairement et honnêtement la réalité du Tibet peuvent nous conduire à une solution viable. »

Hillary Cllinton veut que Pékin rende publics les noms des victimes

4 juin 2009

Le Monde 3 Juin 2009

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2009/06/03/hillary-cllinton-veut-que-pekin-rende-publics-les-noms-des-victimes_1202032_3216.html

A la veille de l'anniversaire de la répression des manifestations de Tiananmen, la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a appelé le régime chinois à publier les noms des personnes tuées, disparues ou arrêtées il y a vingt ans.

"Des centaines de milliers de manifestants étaient descendus dans la rue pendant des semaines à Pékin et dans l'ensemble du pays, tout d'abord pour honorer la mémoire du dirigeant réformiste disparu Hu Yaobang, puis pour exiger les droits fondamentaux qui leur étaient refusés", a rappelé la chef de la diplomatie américaine.

A ses yeux,
"une Chine qui a fait d'énormes progrès économiquement et qui est en train de trouver sa juste place au premier plan sur la scène internationale devrait examiner ouvertement les pages sombres de son passé et publier le décompte de ceux qui ont été tués, arrêtés ou ont disparu".

Aucun décompte définitif des manifestations dans la capitale chinoise n'existe. Des centaines, peut-être des milliers de personnes auraient été tuées le 4 juin 1989. Le 30 juin 1989, un rapport de la mairie de Pékin avait fait état de "dizaines de militaires morts, six mille membres des forces de l'ordre blessés, plus de trois mille civils blessés et plus de deux cents morts dont trente-six étudiants".

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank