Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Nous, les Tibétains, aspirons à une autonomie légitime et véritable, un arrangement qui permettrait aux Tibétains de vivre au sein de la République populaire de Chine. »

Le Dalai Lama fait Citoyen d' honneur de la ville de Paris le Dimanche 7 Juin 2009

8 juin 2009

VILLE DE PARIS, 4 juin 2009 (AFP)

Les portraits du Dalai Lama et Hu Jia Citoyens d' Honneur de la Ville de Paris ont été hissés sur la façade de l' Hotel de Ville le 4 Juin 2009 jour du 20ème anniversaire du massacre de la place Tiananmen. 

Le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë « remettra dimanche au dalaï lama le titre de "citoyen d'honneur" de la ville, a confirmé jeudi la municipalité, une cérémonie à  laquelle Pékin a marqué son opposition.

La cérémonie se déroulera à 17H00, pour la remise de ce titre "qui lui a été attribué par le Conseil de Paris en avril 2008", a précisé la municipalité.

La Chine a manifesté publiquement sa "forte opposition" à  cette initiative, alors que les relations franco-chinoises viennent à peine de se remettre de quatre mois de "brouille" consécutifs  à une rencontre en décembre entre le président Nicolas Sarkozy et le dalaï lama, qui avait ulcéré Pékin.

L'initiative a également divisé la majorité municipale parisienne et les élus communistes n'assisteront pas à la cérémonie, a indiqué à  l'AFP leur chef de file, Ian Brossat. Tout en assurant n'avoir "aucune sympathie pour le régime chinois", ce dernier se dit "profondément heurté" par certaines déclarations du dalaï lama.

Pour les Verts, Sylvain Garel, a indiqué que les élus écologistes seraient présents. Depuis les fenêtres de leurs bureaux dans un bâtiment en face de l'Hôtel de ville, les élus écologistes ont déployé jeudi des portraits du dalaï lama et du dissident chinois Hu Jia, à  l'occasion du 20e anniversaire de la sanglante répression des manifestations pro-démocratiques de Pékin.

Le président du groupe UMPPA au conseil de Paris Jean-François Lamour, invité à la cérémonie, "ne s'y rendra pas", a indiqué jeudi son entourage. Le leader du principal groupe d'opposition s'interroge sur "l'opportunité d'une telle rencontre au vu des relations France-Chine encore fragiles", a-t-on ajouté de même source.

Quant au sénateur Yves Pozzo di Borgo (Centre et indépendants), également invité par le maire de Paris, il ne se rendra pas non plus à  cette invitation, estimant qu'il s'agit d'une "maladresse politique" alors que "notre diplomatie vient de relancer les relations amicales" entre la France et la Chine.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank