Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

Chine: Des barrages sur des affluents du fleuve Jaune menacés d'effondrement

22 juin 2009

A.F.P 19 Juin 2009

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h_c4zx7JsIYRDvMblsugP7Qqr08A


PEKIN (AFP) — Plusieurs barrages sur des affluents du fleuve Jaune menacent de s'effondrer quelques années à peine après avoir été construits, témoignant de l'état de ces ouvrages en Chine, dont 40% sont potentiellement dangereux, a affirmé vendredi le China Daily.
Construction de piètre qualité, ouvriers sous-qualifiés et détournements de fonds sont incriminés dans le manque de sécurité des barrages dans la province du Gansu (nord-ouest), a expliqué le quotidien officiel en anglais, citant une enquête du Quotidien de la Jeunesse de Chine.
"Plusieurs barrages sur des affluents du fleuve Jaune au Gansu sont près de s'effondrer un an ou deux seulement après leur construction", indique-t-il.
Le China Daily cite en exemple un barrage long de 80 mètres et haut de 20, construit en 2006 dans le comté de Yuanxian, sur le fleuve Jaune, qui a aujourd'hui "une brèche d'environ 10 mètres de large en son milieu".
Joint par l'AFP, un responsable du bureau de la protection des eaux du comté, qui a refusé de s'identifier, a affirmé que les autorités enquêtaient sur l'affaire, sans donner plus de précisions.
La situation n'est pas limitée au Gansu: plus de 40% des réservoirs du pays, soit quelque 37.000, "sont potentiellement en danger", selon le China Daily.
Plus de 7.600 nécessiteraient une intervention immédiate tandis que des travaux ont commencé sur quelque 3.640 autres.
Les barrages de Chine, surabondants, sont régulièrement dénoncés par des groupes de défense de l'écologie, mais aussi de droits de l'Homme, notamment quand leur construction nécessite des déplacements forcés de population.
Le gigantesque barrage des Trois-Gorges dans le centre du pays, sur le Yangtze, a été particulièrement mis en cause ces dernières années pour son coût écologique et humain.
L'an dernier des experts chinois avaient affirmé qu'un des barrages sur ce fleuve le plus long de Chine pourrait avoir provoqué le tremblement de terre de mai 2008 qui a fait 87.000 morts ou disparus dans le Sud-Ouest. Le gouvernement a récusé cette théorie.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank