Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Nous, les Tibétains, aspirons à une autonomie légitime et véritable, un arrangement qui permettrait aux Tibétains de vivre au sein de la République populaire de Chine. »

Radio Son de l' Espoir /dépèches: Que c' est il passé en Chine ces derniers jours

28 juillet 2009

Radio Son de l' Espoir 17 Juillet 2009 http://sondelespoir.org

 

Des bébés «non-autorisés» retirés à leurs parents

Le 3 juillet 2009, le quotidien de Sanqin a rapporté que le département des affaires civiles du canton Zhenyuan de la province de Guizhou a pris leurs enfants aux familles incapables de payer les amendes de non-respect de la règle de l'enfant unique.
Le département des affaires civiles a qualifié les enfants d' «enfants abandonnés» et les a rendus accessibles pour adoption à des familles occidentales. Depuis 2001 dans le canton, 80 enfants ont été retirés à leur famille et adoptés par des familles américaines ou européennes.
Les enfants sont pris à leur famille dans les trois premiers mois de leur vie. Shi Guangying, ancien dirigeant du bureau de contrôle des naissances, explique que personne ne peut payer les amendes, qui sont de 40.000 yuans (4.210 euros). «S'ils ne peuvent payer, nous prenons les enfants en compensation. Une fois qu'ils sont là, ils y restent ou bien ils sont adoptés.»
Le nouveau dirigeant du bureau de contrôle des naissances du canton Zhenyuan indique devant la presse locale: «Nous avons trouvé des preuves irréfutables que ces bébés ont été pris de force, emmenés dans des orphelinats et adoptés par des étrangers». L'enquête en cours viserait en particulier six responsables locaux.


Un pasteur condamné à un an de travail forcé

Un pasteur de la province de Henan et sa femme ont été reconnus coupables de «rassemblement religieux illégal» et condamnés à un an de travaux forcés. Dou Shaowen et sa femme Feng Lu de l'église Pan Se dans la ville de Zhengzhou ont été arrêtés le 14 juin. Mme Feng Lu a eu sa peine convertie en assignation à résidence pour pouvoir prendre soin de sa fille de 12 ans. «Mon mari m'a dit que c'était épuisant, ils travaillent de 6 heures du matin jusqu'à minuit et sont plus de 40 par cellule», explique-t-elle. Cinq autres membres de l'église ont été arrêtés et condamnés à des amendes de 800 à 900 yuans.
Pour Chang Mingshuan, leader des églises chinoises familiales, les autorités chinoises ont effectué d'autres arrestations dans les provinces de Jiangsu, Sichuan et Henan.


Une «Tour de Pise» à Shanghai

Le 27 juin 2009, un nouvel immeuble de 13 étages de la périphérie de Shanghai s'est enfoncé sur un de ses côtés tout en restant debout et presque intact.
Les propriétaires des appartements ont demandé le remboursement des avances faites ainsi qu'une compensation pour leurs pertes. Devant les responsables municipaux, la tension a monté à un tel point que les fonctionnaires ont dû battre en retraite.
Les manifestants, porteurs de banderoles et aux cris de «de révocations des contrats» ont été dispersés par la police.


Le réservoir Kama proche de l'effondrement

Plusieurs jours de pluies torrentielles ont causé de graves inondations dans le Sud de la Chine. Des centaines de milliers de personnes ont dû fuir leur domicile et, de source officielle, 75 sont décédées.
Dans la province de Guangxi, le réservoir d'eau Kama serait proche de l'effondrement. D'après des habitants de la ville de Huaiqun, en aval du réservoir, celui-ci n'a pas été entretenu depuis des années. La plupart des habitants ont donc fui la ville, le niveau d'eau du barrage étant à plus de 200 mètres au-dessus de celui des routes de Huaiqun.
Les médias chinois indiquent déjà que le 2 juillet au soir, treize mètres du mur du réservoir se sont effondrés, à moins de quatre mètres des fondations du barrage.


Manifestations massives de chômeurs à Foshan

Le 6 juillet 2009, des centaines de chômeurs ont attaqué la cour de justice du district Nanhai de la ville de Foshan. Une notice officielle envoyée par les autorités à la presse locale informe que 200 ouvriers de l'usine Lingnan ont attaqué la cour de justice pour des motifs «déraisonnables». L'entreprise en faillite aurait été vendue au tiers de sa valeur conduisant à la colère des employés mis au chômage sans compensation. La police locale a arrêté 17 personnes et blessé une vingtaine de manifestants.


Un étudiant chinois renvoyé pour avoir rencontré le Dalaï-Lama

Liu Jiangyong, un étudiant en philosophie à l'Institut des Sciences Sociales du Sichuan, a été renvoyé de son école pour avoir rencontré le Dalaï-Lama lors d'une visite aux États-Unis où il était invité par une association d'écrivains.
«Je ne peux pas comprendre pourquoi un élève en philosophie ne pourrait être en contact avec des personnalités politiques hors de Chine», commente Liu Jiangyong sur le site Duowei.com. Il explique que le prétexte de son renvoi est une «absence non autorisée» mais que l'institut a admis que la décision était politique et liée aux pressions du département de sécurité d'Etat.


Pollution chimique dans le Hunan

Les scandales de pollution chimique se multiplient dans la province de Hunan. Deux personnes de l'usine chimique de Xianghe sont récemment décédées d'un empoisonnement au cadmium. Les autorités locales refusent cependant d'aider les habitants proches de l'usine à trouver un autre endroit pour vivre.
Un habitant indique, sous le couvert de l'anonymat, que l'usine est fermée mais que tous les environs sont pollués et que plus aucune plante ne pousse. Les villageois pauvres ne peuvent s'offrir de soins médicaux et meurent. Les enfants de la région montrent des signes d'empoisonnement et ne se développent pas «normalement».
Un homme de 56 ans récemment décédé a eu le luxe d'une autopsie, qui a révélé des concentrations extrêmement élevées de cadmium et d'autres éléments métalliques.
«Depuis la fin juin 2009, nous touchons 12 yuans par jour (1,26 euro) pour nous aider. Mais cela n'a rien à voir avec ce que nous subissons, nous voulons un endroit sain pour aller y vivre», indique un villageois.
Depuis 2003, l'usine Xianghe aurait lâché du cadmium, de l'indium et d'autres métaux lourds dans la nature : des fûts contaminant la rivière Liuyang et causant un désastre environnemental. 


Sources :  
Radio "Son de l'espoir" : http://sondelespoir.org/

Relayer par : "Les Amis de l'empire du Milieu"(AEM)
Défense des droits humains en Chine
Renaissance de la Culture traditionnelle chinoise

29 avenue Désiré Bianco
13010 Marseille
Tél :  06 03 46 50 47
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank