Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Le Canada peut, dans une atmosphère cordiale et constructive, demander au gouvernement chinois de résoudre la situation du Tibet. »

Tibet : Arrestation de Tashi, écrivain Tibétain/ Un Tibétain se poignarde lui meme par protestation contre une expoitation minière Chinoise

3 août 2009

Communauté Tibétaine de France 1er Aôut 2009

http://www.tibetan.fr/?Tibet-Arrestation-de-Monsieur

Selon Radio Free Asia, Le nom de plume est : Monsieur Thèrang mais il est plutôt connu sous ce nom : Tashi. Il est originaire de « la Préfecture Autonome Tibétaine de Ngawa » et cette région tibétaine se trouve à présent dans la province de Sichuan.
Monsieur Tashi a été arrêté le 26 juillet 2009, car il avait écrit un livre intitulé « Scénario ». Il a porté un regard rétrospectif et indépendant sur les événements du mois de mars de 2008. Il a fait un bilan sur la répression chinoise, ainsi que sur les sacrifices des Tibétains dans le cadre de la résistance non-violent contre l’oppression chinoise.
Ce livre constituerait une œuvre à caractère hautement politique aux yeux des dirigeants chinois et celui-ci a été imprimé mille exemplaires lors de sa première édition, mais seulement 400 exemplaires ont pu être distribués au public. A l’heure actuelle, la famille de Monsieur Tashi s’inquiète beaucoup sur son sort en sachant que le traitement réservé aux prisonniers politiques Tibétains. Par ailleurs, ce livre a suscité énormément de commentaires favorables chez les lecteurs Tibétains au Tibet. Monsieur Tashi serait un étudient de « l’université du nord-ouest de la minorité nationale » de Pékin et l’année 2009 aurait été sa dernière année de la faculté. Il était un des éditeurs de la Magazine littéraire ( Shartong Ré).
Les Tibétains à travers le monde avec les TSGs, réclament la libération immédiate de l’écrivain tibétain qui n’avait fait qu’un travail du mémoire.
De même source Radio Free Asia :
Un Tibétain s’est poignardé lui même contre l’exploitation chinoise d’une mine tibétaine.
Récemment sous le comté de Markham dans la province Tibétaine du Kham, les Tibétains n’ont pas cessé de contester contre l’exploitation d’une mine tibétaine par des Chinois, pourtant le bras de fer entre les parties durait depuis des mois. Face à la population civile tibétaine, le gouvernement chinois a déployé son armée pour appuyer ses colons qui entreprennent l’extraction de la richesse minière tibétaine.
Monsieur Sonam Wangdue ( Tibétain du coin) s’est poignardé lui même en signe de la protestation et on l’a transporté immédiatement dans un hôpital de proche.
Il serait grièvement blessé et l’incertitude est totale pour les proches familials quant à son rétablissement. Beaucoup de Tibétain comprend on geste comme étant un acte de la résistance mais celui-ci s’inscrit dans un contexte sous haute tension. Ces deux cas illustrent bel et bien les conditions de vie des Tibétains dans le Tibet occupé et le climat social qui y régné en ce moment sous la colonisation chinoise.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank