Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Je reste attaché au dialogue. Je suis en effet fermement convaincu que le dialogue et la volonté d’examiner clairement et honnêtement la réalité du Tibet peuvent nous conduire à une solution viable. »

La Chine autorise des membres du Congrès américain à visiter le Tibet

19 août 2009

Communauté Tibétaine de France 16 Août 2009

http://www.tibetan.fr/?La-Chine-autorise-les-membres-du

La Chine autorise les membres du Congrès américain à visiter le Tibet, ce qui donne espoir à Dharamsala.
Dharamsala, 16 août 2009, La Chine a autorisé les membres du Congrès des Etats-Unis d’Amérique à visiter le Tibet pour la première fois depuis les manifestations de l’année dernière.
Au moins dix membres du Congrès seront en tournée en Chine et au Tibet, cette semaine, d’après le communiqué de presse de « la Campagne Internationale pour le Tibet » ( ICT) en date du 13 août 2009, laquelle rappelle que plusieurs demandes de visa pour le Tibet formulées par des membres du Congrès des Etats-Unis ont été rejetées par la Chine dans le passé.
Le Gouvernement Tibétain en exil basé à Dharamsala félicite cette démarche et espère que la Chine autoriserait un accès libre et indépendant aux visiteurs, au Tibet.
Le porte parole du Gouvernement Tibétain en exil, Monsieur Thubten Samphel s’adressant à la Radio « la voix du Tibet » espère que la visite des membres du Congrès au Tibet ouvrira la voie à plus de visites de diplomates, de journalistes, de chercheurs, dans l’avenir pour enquêter sur la situation à l’intérieur du Tibet « de manière indépendante ». Il a ajouté que de telles visites seront bénéfiques.
Cependant, l’ONG Tibétaine I.C.T. affirme que normalement dans ce genre de visite, l’itinéraire sera probablement bien cadré avec étroitesse, au cas où il y aurait n’importe quelle occasion pour une enquête indépendante.
Des membres officiels des gouvernements européens et des journalistes ont été autorisés à visiter le Tibet, dans un cadre strictement contrôlé, ils avaient accès presque qu’ exclusivement à Lhassa, depuis les manifestations de mars 2008.
Monsieur Todd Stein, directeur chargé des relations avec le gouvernement de « ICT » a dit que le Congrès des Etats-Unis d’Amérique a exprimé son intérêt et reste très engagé sur la question Tibétaine. Il ajoute que ce que les membres du Congrès seront autorisés à voir et à faire, fournira d’autres indicateurs, à savoir comment le gouvernement chinois souhaite que la Communauté Internationale interprète la situation au Tibet.
Par le passé, les autorités chinoises ont expliqué que la tension et l’agitation à travers le Tibet étaient des incidents isolés qui résultaient de l’ingérence extérieure. Il poursuit « nous espérons que les membres du Congrès verront suffisamment, les causes sous-jacentes pour pouvoir faire leur propre jugement, et l’impact de la politique chinoise sur le peuple tibétain, et leurs perspectives pour l’avenir ».
L’ONG, I. C.T. redoute que cette visite des membres du Congrès pourrait être un signal d’une nouvelle stratégie chinoise en autorisant des « accès opaques » afin de détourner une telle pression ; une approche qui aurait été prévue pendant les émeutes de juillet au Turkestan Oriental lorsque les journalistes étrangers ont été autorisés à voir les sites des émeutes mais non pas eu l’autorisation pour mener des enquêtes indépendantes.
Sa Sainteté le Dalai Lama dans ses récentes et nombreuses visites hors de l’Inde a demandé aux gens de visiter le Tibet et de voir la situation par eux même.
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank