Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« La paix ne peut prendre racine tant que les droits de la personne sont bafoués. Comment la paix peut-elle régner alors que le simple fait de dire la vérité constitue un crime? »

Nouvelle bavure en Chine dans un camp censé guérir les accros de l'internet

25 août 2009

A.F.P 19 Août 2009

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hOlf60fjzSk7F79BvPJUg4l2HvcQ

PEKIN — Un adolescent de 14 ans a été hospitalisé dans un état critique après avoir été frappé dans un camp du sud-ouest de la Chine censé
guérir les accros à l'internet, une nouvelle bavure mettant en cause ce genre d'établissements, a rapporté mercredi le China Daily.
L'incident s'est produit quelques semaines après la mort d'un autre adolescent, frappé à mort dans un camp de ce genre dans le sud du pays.
Pu Liang, fanatique des jeux vidéos en ligne, souffre d'une insuffisance rénale après avoir été frappé à plusieurs reprises dans un camp du
Sichuan, selon le China Daily.
"Mon fils a été grièvement blessé après avoir été frappé trois fois par un responsable et d'autres élèves", a dit son père Pu Shiwei, cité par le
journal.
L'établissement -- le Centre d'entraînement et d'éducation anti-traditionnelle -- a été fermé par les autorités.
Leurs responsables, arrêtés par la police, ont nié avoir frappé Pu, selon le journal.
Sa famille avait payé 5.000 yuans (environ 500 euros).
Dans l'autre cas, où le jeune garçon est mort, une autopsie a conclu qu'il avait été battu à mort, a indiqué l'agence Chine Nouvelle.
Treize personnes ont été arrêtées, a-t-elle ajouté.
Selon le China Daily, citant une étude réalisée l'an dernier par l'Association internet de la jeunesse chinoise, plus de 10 millions des 100 millions
d'adolescents chinois souffrent de dépendance à l'internet.
Le mois dernier, le ministère de la Santé a interdit l'usage des électrochocs pour traiter les internautes dépendants.
Il existe au moins 400 centres de réhabilitation pour les accros à l'internet dans le pays, selon l'Association.
Des experts médicaux ont plaidé pour que soient adoptées des lois et réglements spécifiques afin d'encadrer les activités de ces camps où les
parents envoient leurs enfants pour tenter de les éloigner des ordinateurs et de l'internet.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank