Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

A Washington, le dalaï lama rend hommage à un écrivain chinois pro-tibétain

12 octobre 2009

A.F.P 8 Octobre 2009

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jbG3u4gCLv8xxlzeWkS9Hdj7NoWw

WASHINGTON — Le dalaï lama, en visite à Washington, a rendu hommage mercredi à l'écrivain chinois Wang Lixiong, qui a défié Pékin en prônant une réconciliation avec le chef spirituel tibétain.
Au cours d'une visite dans la capitale américaine, le dalaï lama a remis un prix à l'écrivain, à l'origine d'une pétition signée par plus de 300 influents Chinois qui avaient dénoncé l'année dernière les violences meurtrières au Tibet.
Au cours de la cérémonie, organisée par l'ONG "Campagne internationale pour le Tibet", Wang Lixiong, marié à la poétesse tibétaine Woeser, a estimé que les personnes qui avaient signé la pétition n'étaient "pas du tout ce que la propagande chinoise prétend que nous sommes -- des anti-chinois. Nous sommes à l'opposé de cela, nous aimons vraiment la Chine".
"Mais aimer la Chine ne veut pas dire aimer le gouvernement. Oser critiquer le gouvernement c'est pour le bien de la Chine, mais un gouvernement qui n'accepte pas la critique peut seulement nuire à la Chine", a-t-il ajouté.
Le dalaï lama est arrivé lundi à Washington, où une partie de la classe politique reproche au président Barack Obama de ne pas avoir prévu de le recevoir. Le président américain doit se rendre à Pékin en novembre, or la Chine s'oppose à tout contact entre des dirigeants étrangers et le dalaï lama, qu'elle considère comme un séparatiste.
Chine: Une déclaration des droits de l' homme sur internet
Read Write Web 10 Octobre 2009 http://fr.readwriteweb.com/2009/10/10/divers/chine-declaration-des-droits-de-homme-sur-internet/
Jeudi 8 Octobre 2009 , 15 intellectuels chinois ont diffusé en ligne une Déclaration des droits de l’homme sur Internet établissant les droits du citoyen quant à l’accès et la diffusion de l’information.
Ils appellent à faire de la journée d’aujourd’hui, le 10 Octobre, la journée des Droits de l’Homme sur Internet en Chine.
Voici leur texte.

Déclaration des droits de l’homme sur Internet

Ceux d’entre nous qui sommes debout sur le talus surplombant le courant de l’histoire ont été témoins du potentiel de cette nouvelle technologie: l’Internet. Nous comprenons à quel point cette nouvelle révolution technologique a entraîné des progrès et des changements sociaux. L’Internet possède un grand potentiel pour faire progresser les droits humains fondamentaux et la liberté pour le peuple chinois. Sa contribution à la civilisation sera mise sur un pied d’égalité avec la découverte du fer et du feu, ou l’invention de la charrue et la roue dans les temps anciens.
Nous reconnaissons l’arrivée de l’activisme « Netizen » et le considérons comme une tendance irréversible. Les témoignages des citoyens, par le biais de l’utilisation de téléphones mobiles et appareils photo numériques dans la diffusion d’informations in situ, est devenu à la mode et la mode. L’Internet a également fourni aux internautes un espace illimité pour la créativité et pour pouvoir exprimer des opinions à travers les blogs, podcasts, BBS et commentaires en ligne.
Nous croyons qu’il est de la responsabilité du citoyen d’être préoccupé par les affaires publiques et de la responsabilité de l’internaute de prendre soin de la liberté d’expression sur l’Internet. Les citoyens “Netizens” exercent leurs droits civils quand ils expriment leurs opinions en toute légalité ou quand ils témoignent de la vérité de ce qui s’est réellement passé. La meilleure façon de rajeunir une civilisation ancienne est de lui fournir un noyau de nouvelles valeurs fondées sur la promotion du bonheur et de droits humains fondamentaux des individus. C’est également le meilleur moyen pour améliorer le bien-être de tous en Chine. Pour ces raisons, la liberté d’expression sur l’Internet devrait être encouragée, entretenue et tolérée.
Nous nous engageons à faire approuver les principes suivants :
  1. La liberté d’expression sur Internet est une partie des droits des citoyens à la liberté d’expression. Ce sont les droits les plus fondamentaux et la valeur la plus fondamentale qui doit être poursuivie, valorisée et protégée.
  2. Les Internautes qui expriment leurs opinions sur Internet en utilisant des mots, des sons, des images ou des vidéos, devraient être protégés et encouragés, aussi longtemps que cette attitude est en accord avec la Constitution et les lois locales.
  3. Le droit de publier son avis est le droit le plus élémentaire des internautes. Cela inclut le droit de publier par le biais des blogs et podcasts, ainsi que des forums de discussion en ligne. Les droits de “citoyens du Net” à la publication ne doivent pas être soumis à des enquêtes illégales et à des interférences. Ils devraient être autorisés à détenir et à exprimer librement leur point de vue sans se sentir inquiétés.
  4. Les Droits éditoriaux des “citoyens du Net” devraient être respectés. Quand ils exercent ces droits, ils ne devraient pas être victimes de harcèlement par les autorités qui agissent en dehors du droit.
  5. C’est le droit des internautes de réaliser des interviews et de rendre compte de leurs constatations. Ce droit est protégé en tant que faisant partie de leurs droits constitutionnels relatifs à la liberté d’expression. Les Citoyens du net qui exercent ce droit doivent s’efforcer de rapporter la vérité, et pour éviter des distorsions, des fabrications et la calomnie malveillante.
  6. C’est le droit des internautes de faire des commentaires et d’échanger des avis. Cela inclut le droit de poser des questions, de surveiller, de critiquer et de boycotter.
  7. La liberté de parole des Netizens englobe le droit de s’exprimer anonymement. L’anonymat permet à certains auteurs d’exprimer leurs opinions de façon à mieux répondre à leurs besoins. Ce droit doit être respecté aussi longtemps que l’auteur anonyme est en exprimant son opinion, conformément aux dispositions légales et constitutionnelles.
  8. Le droit de mener des recherches d’information sur l’Internet est une partie intégrante des droits des internautes d’exprimer, d’être informé et de surveiller. Il est de notre avis que les sites Web légaux ne devraient pas être filtrés, et que les droits des internautes d’effectuer des recherches sur l’information publique à des fins personnelles doivent être respectés et protégés.
  9. La Vie privée en ligne doit être respectée et protégée. Les identités réelles et des renseignements personnels ne devraient pas être divulgués, sauf si l’information est requise pour une procédure juridique transparente, ou encore si la divulgation est nécessaire en vertu de la règle de droit.
  10. La liberté de diffusion de l’information doit être respectée et protégée tant qu’elle se déroule conformément aux exigences légales et constitutionnelles. La Surveillance de site web, de filtrage et des barrages qui vont à l’encontre du principe de liberté d’expression doit être condamné par l’opinion publique. Les Internautes sont en droit de demander la liberté d’expression et de la justice par les procédures judiciaires.
Nous appelons à la création d’une Journée des Droits de l’homme sur Internet, afin de rappeler à tous la nécessité de sauvegarder la liberté d’expression sur l’Internet. C’est le seul moyen efficace de s’assurer que toutes les personnes en Chine jouissent des droits de l’homme et du bonheur.
Le 10 Octobre 1911 fut le jour où un groupe de patriotes a organisé un soulèvement pour mettre fin à la domination d’une dynastie cruel et raciste. Ils ont également mis fin à une longue histoire de l’impérialisme. Comme une façon de commémorer leur courage et leur esprit de liberté, nous vous suggérons de faire en Chine chaque 10 Octobre la Journée des droits de l’homme sur Internet.
Rédigé par: Ling Cangzhou
Signé par : Ling Cangzhou (Beijing, scholar, spécialiste senior des mass médias), Zhao Guojun (Pékin, juriste), Ran Yunfei (Chengdu, écrivain, chercheur, éditeur), Beifeng (Guangzhou, Senior Media Internet spécialiste), Zan Aizong (Hangzhou, écrivain, journaliste), Zhang Hui (Pékin, universitaire, officier en charge de M. De Research Centre), Tang Jitian (Pékin, avocat), Wei Ke (Beijing, poète, animateur), Jiang Tianyong (Pékin, avocat), Jin Guanghong (Pékin, avocat), Han Yicun (Pékin, avocat), Guo Yuju (Beijing, scholar), Shi Yijun (Beijing, historien), Ba Zhongwei (Henan, défenseur des droits des jeunes), Zuo Qiao (Beijing, éducateur)
Texte en Chinois (Chinese text) : http://docs.google.com/Doc?docid=0AT3QmZ5QlGl4ZGYzdGsyNTVfMGZ2ZHp2a2Zu&hl=en
Texte en anglais (english text) : http://underthejacaranda.wordpress.com/2009/10/08/internet-human-rights-declaration/
Vous pouvez aussi signer cet appel en cliquant sur : http://spreadsheets.google.com/viewform?formkey=dHdzdERvdTJzdDgzNEs2RHIxd0d5cXc6MA
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank