Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Le Canada peut, dans une atmosphère cordiale et constructive, demander au gouvernement chinois de résoudre la situation du Tibet. »

Foire de Francfort: la Chine et la liberté d'expression selon Merkel

18 octobre 2009

Romandie News 13 Octobre 2009

http://www.romandie.com/ats/news/091013183511.5p6pnem3.asp

 
FRANCFORT (Allemagne) - La chancelière allemande Angela Merkel a évoqué mardi soir la responsabilité de Pékin en matière de liberté d'expression, en inaugurant avec le vice-président chinois Xi Jinping la 61e Foire du livre de Francfort, dont la Chine est l'invité d'honneur.
"Ces dernières années, le poids politique et économique de la Chine a augmenté de façon remarquable", a expliqué Mme Merkel. "Et, partant, (sa) responsabilité globale (...) en matière de liberté économique et politique, et de liberté d'expression".
Mme Merkel, qui a grandi dans l'ex-RDA communiste, a appuyé ses considérations politiques par des souvenirs personnels, racontant qu'elle espérait que ses visiteurs venus de l'Ouest apportent des livres clandestinement.
"Les livres font une différence, une différence qui menace les dictatures et renforce les démocraties", a-t-elle dit.
"Il est possible d'avoir des discussions sans tabou, et je suis sûre que c'est ce qui se passera" à la Foire, a-t-elle encore déclaré. "C'est le coeur de la liberté d'expression, dont la littérature est le genre artistique par excellence".
Le vice-président Xi, qui passe pour un futur président, a préféré se dire "favorable à l'harmonie du monde, à la promotion de la paix et de la prospérité" et, comme tous les intervenants officiels chinois, évoquer Goethe.
Tout juste a-t-il souhaité que "chacun adopte une attitude ouverte et de respect mutuel".
Dans le grand amphithéâtre du Palais des congrès de la capitale économique allemande, protégée par un impressionnant dispositif de sécurité, deux spectatrices ont brandi des pancartes demandant des nouvelles de deux intellectuels emprisonnés, Liu Xaobo et Tan Zuoren, mais sans être assez menaçantes pour que les agents les fassent sortir.
La Foire du livre de Francfort, plus grande manifestation mondiale du secteur, réunit jusqu'à dimanche près de 7.000 exposants sur 172.000 m2.
La Chine est venue avec une centaine d'écrivains. Pékin a investi quelque cinq millions d'euros dans l'opération.
Moins de la moitié des quelque 500 manifestations consacrées à la Chine sont organisées par Pékin. Des dizaines d'ONG, dont nombre de défenseurs des droits de l'Homme, sont représentées, ainsi que des minorités se disant opprimées en Chine comme les Tibétains et les Ouïghours.
Rencontrant la presse avant l'inauguration, le directeur de la Foire Jürgen Boos a "condamné les entraves aux droits de l'Homme et les entraves à la liberté d'expression".
Et Gottfried Honnefelder, président de l'Association des éditeurs et libraires allemands, avait dit sa fierté d'organiser "une plate-forme internationale vibrante dédiée à la liberté d'expression".
Les controverses autour de l'invité d'honneur, la Chine, n'ont pas attendu l'inauguration. Dès la mi-septembre, un incident a éclaté lors d'un symposium. Deux intellectuels dissidents avaient été invités, puis "déprogrammés" en raison de protestations chinoises. Tollé en Allemagne, les organisateurs reviennent sur leur décision, du coup une partie de la délégation chinoise claque la porte. L'ambassadeur de Chine, Wu Hongbo, a estimé que cette double invitation "était un manque de respect inacceptable".
"Nous avons toujours su qu'il y aurait des protestations", avait commenté M. Boos, rappelant que ni la Turquie en 2008 ni la Catalogne en 2007 n'avaient échappé aux polémiques.
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank