Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Si nous voulons contribuer à l’avènement d’un avenir plus heureux, plus stable et plus civilisé, chacun de nous doit cultiver un sentiment sincère et chaleureux de fraternité. »

Un accord entre l'UMP et le PC chinois suscite la colère des députés UMP

4 novembre 2009

Le Point 27 Octobre 2009

http://www.lepoint.fr/actualites-politique/2009-10-27/politique-un-accord-entre-l-ump-et-le-pc-chinois-suscite-la-colere-des/917/0/389521

Rencontre à Pékin entre Xavier Bertrand Secrétaire Général de l' U.M.P et Jia Qingling président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois

Un nouveau dossier agite la majorité. Le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand - également député de l'Aisne - a essuyé de vives critiques mardi matin lors de la réunion hebdomadaire de son groupe à l'Assemblée nationale. À l'origine de la grogne : le protocole signé jeudi 22 octobre entre l'UMP et le Parti communiste chinois (PCC). Conclu lors d'une visite de Xavier Bertrand à Pékin, cet accord a pour but de favoriser une "meilleure compréhension", une "meilleure connaissance" et "les échanges" entre les deux partis au pouvoir.

"Notre électorat de droite anticommuniste ne va pas apprécier, ni les bobos dont on veut avoir les voix", a lancé Lionnel Luca, président du groupe d'étude sur le Tibet à l'Assemblée, à l'adresse de Xavier Bertrand, lors de la réunion mardi matin. Bouillonnant de rage, le député des Alpes-Maritimes s'était déjà élevé contre le texte la semaine dernière. Dès le lendemain de la signature de l'accord avec le PCC, il écrivait à Xavier Bertrand pour lui annoncer sa "mise en congé de l'UMP". Jusqu'à nouvel ordre, Lionnel Luca a décidé de ne plus participer au conseil national ni à la commission d'investitures électorales de l'UMP. "On n'a pas à s'afficher du côté des tyrans. Le PCC est un parti totalitaire avec la responsabilité de millions de victimes innocentes en Chine", explique-t-il, précisant parler aussi au nom des électeurs UMP.

Bertrand va s'expliquer

D'autres députés UMP ne cachent pas leur colère. "Pourquoi n'a-t-on pas des relations avec le parti au pouvoir en Corée du Nord ou à Cuba ?", s'interroge, ironiquement, Dominique Tian (Bouches-du-Rhône), à l'instar d'Yves Nicolin (Loire). "Je comprends qu'il soit nécessaire pour la France d'avoir des relations d'État à État avec la Chine. Mais il n'est pas acceptable d'entretenir des relations de parti à parti. Le PCC n'est pas un parti démocratique", insiste Dominique Tian. Après les écrits controversés de Frédéric Mitterrand, l'affaire Jean Sarkozy et la taxe carbone, cet accord avec le PCC va-t-il un peu plus troubler les électeurs de l'UMP ? Le député isérois Jacques Remiller en est convaincu. "Ce protocole signé en catimini est inopportun de la part du pays des droits de l'homme. Sur le terrain, je vois que les électeurs sont déstabilisés", explique ce membre du groupe d'étude sur le Tibet à l'Assemblée.

Confronté à cet agacement, Xavier Bertrand tente d'apaiser ses troupes. Le secrétaire général de l'UMP rencontrera les députés mécontents au Palais Bourbon mercredi en milieu de journée. "Il va nous remettre le mémorandum conclu entre l'UMP et le PCC et nous faire une explication de texte, précise Lionnel Luca. Mais quelles que soient les explications, cela ne changera rien. Au moment où Xavier Bertrand était à Pékin pour signer le protocole, trois Tibétains étaient exécutés." Pour l'heure, la lettre de "mise en congé" de Lionnel Luca est restée sans réponse.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank