Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Nous, les Tibétains, aspirons à une autonomie légitime et véritable, un arrangement qui permettrait aux Tibétains de vivre au sein de la République populaire de Chine. »

Un cinéaste amateur tibétain jugé pour « subversion »

8 novembre 2009

Ecrit par Pierre Haski pour Rue89 1er Novembre 2009

http://www.rue89.com/node/124231

Dans un article de notre partenaire Aujourd'hui l'Inde, nous vous parlions l'an dernier d'un film tourné clandestinement au Tibet par un cinéaste amateur tibétain qui avait juste eu le temps d'envoyer ses cassettes à un cousin installé à l'étranger avant de se faire arrêter, le 26 mars 2008, quelques jours après les émeutes de Lhassa. Le New York Times nous apprenait samedi que Dhondup Wangchen, le réalisateur, a été jugé pour « subversion ». Le verdict n'est pas encore connu.
Dhondup Wangchen une histoire peu banale : paysan de 37 ans, sans grande éducation, il a appris tout seul à utiliser une caméra. En compagnie d'un ami moine, ils ont recueilli le témoignage d'une centaine de Tibétains, soit plus de 40 heures de tournage, qui ont fourni la trame d'un documentaire de 25 minutes, « Surmonter la peur », présenté pour la première fois en Inde l'an dernier au moment où s'ouvraient les JO de Pékin
Le procès du cinéaste amateur intervient dans un contexte de répresion implacable, retombée du soulèvement de Lhassa de l'an dernier, et il ne peut sans doute pas s'attendre à la clémence des jugs chinois. Le mois dernier, la Chine a reconnue avoir exécuté deux Tibétains accusés d'avoir participé aux émeutes de mars 2008. Selon les groupes tibétains en exil, il y aurait plus de deux exécutions capitales.
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank