Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Nous, les Tibétains, aspirons à une autonomie légitime et véritable, un arrangement qui permettrait aux Tibétains de vivre au sein de la République populaire de Chine. »

Rebiya Kadeer reçue à Paris par l'ambassadeur chargé des Droits de l'homme

14 décembre 2009

Agence France-Presse 12 Décembre 2009


La dissidente ouïghoure en exil Rebiya Kadeer, en tournée européenne pour dénoncer le traitement des Ouïghours en Chine, a rencontré à Paris l'ambassadeur français chargé des Droits de l'Homme, François Zimeray, ont annoncé vendredi le Quai d'Orsay et Amnesty international.
"Le respect des droits humains, la démocratie et l'État de droit doivent être au coeur des relations entre la France et la Chine", a souligné la dissidente à son interlocuteur, selon un communiqué d'Amnesty International France, qui a organisé l'accueil de la dissidente à Paris. "Des centaines d'étudiants ouïghours en exil en France ne peuvent pas retourner chez eux sans risques, la France doit leur apporter une protection", a-t-elle aussi demandé.
Interrogé lors d'un point-presse sur une éventuelle rencontre entre la dissidente et le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a répondu par la négative. "Pas de rencontre à ma connaissance au Quai d'Orsay, mais probablement un contact avec l'ambassadeur Zimeray", s'est borné à dire Bernard Valero.
Dans son communiqué, Amnesty international a appelé le gouvernement "à entendre la voix des Ouïghours". "Nous espérons que les demandes de Rebiya Kadeer ont été entendues par la France. Il est impératif que celles-ci soient soulevées lors des prochains contacts bilatéraux avec la Chine", a souligné Geneviève Garrigos, présidente d'Amnesty International France.
Rebiya Kadeer, présidente du Congrès ouïghour mondial qui vit en exil à Washington après avoir passé six ans en prison en Chine, dénonce les procès et les condamnations à mort infligés ces dernières semaines à des Ouïghours par la justice chinoise à la suite d'émeutes interethniques en juillet au Xinjiang.

Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank