Abonnez-vous à notre liste d'envoi

« Nous, les Tibétains, aspirons à une autonomie légitime et véritable, un arrangement qui permettrait aux Tibétains de vivre au sein de la République populaire de Chine. »

France : Question du Député Daniel Spagnou au Ministre des Affaires Etrangères sur le cas du prisonnier politique Tibétain Dhondup Wangchen

24 décembre 2009

Assemblée Nationale Décembre 2009
 
13ème législature
Question N° : 63337  de  M.   Spagnou Daniel ( Union pour un Mouvement Populaire - Alpes-de-Haute-Provence ) QE
Ministère interrogé :  Affaires étrangères et européennes
Ministère attributaire :  Affaires étrangères et européennes

Question publiée au JO le :  10/11/2009  page :  10517

Réponse publiée au JO le :  15/12/2009  page :  11968


Rubrique :  politique extérieure
Tête d'analyse :  Chine
Analyse :  prisonnier d'opinion tibétain. conditions de détention
Texte de la QUESTION : M. Daniel Spagnou alerte M. le ministre des affaires étrangères et européennes sur les conditions d'emprisonnement d'un réalisateur arrêté au Tibet le 26 mars 2008. Ce réalisateur tibétain a été inculpé au motif "d'incitation au séparatisme et à l'espionnage", à la suite d'un film contenant de nombreux entretiens avec de simples Tibétains. Ce procès devrait se dérouler à huit clos, dans le flou le plus total. C'est pourquoi un dialogue avec les autorités chinoises est nécessaire afin de demander des informations complètes sur le procès de l'intéressé, en particulier les chefs d'accusation à son encontre et l'état d'avancement du procès ainsi qu'obtenir l'autorisation d'envoyer des observateurs à son procès, pour s'assurer que ce réalisateur bénéficie d'un procès équitable, en l'autorisant à bénéficier d'un avocat de son libre choix.
Texte de la REPONSE : Le ministre des affaires étrangères et européennes remercie l'honorable parlementaire pour la question écrite concernant un réalisateur tibétain arrêté le 26 mars 2008. Compte tenu des informations contenues dans le texte de cette question, il s'agit vraisemblablement de M. Dhondup Wangchen dont le cas préoccupe la France tout comme l'ensemble de ses partenaires européens. M. Dhondup Wangchen est bien connu des services du ministère des affaires étrangères et européennes et sa situation est suivie avec attention depuis son arrestation. Selon les informations portées à notre connaissance, il serait prisonnier à Xining dans la province du Qinghai. Son procès aurait débuté et se serait déroulé à huis clos au début du mois de novembre. La France et ses partenaires européens ont demandé aux autorités chinoises des précisions sur la situation de M. Dhondup Wangchen et appelé la Chine à sa libération. Ces messages sont délivrés lors du dialogue euro-chinois sur les droits de l'homme, dont la dernière session a eu lieu récemment à Pékin. Nous faisons part, dans ce cadre, de nos préoccupations s'agissant de la situation générale en Chine et, particulièrement au Tibet, et soulevons les cas individuels pour lesquels nous ne disposons pas d'informations précises. La France continuera d'agir en liaison avec ses partenaires européens pour le respect des droits de l'homme et pour la défense de la liberté d'expression et de conviction.
 
 
Bureau National du CCT 1425, boul. René-Lévesque Ouest, 3e étage, Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada
T: (514) 487-0665   ctcoffice@tibet.ca
Développé par plank